Les « chaînes de valeur » de l'Expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée à Paris 13e

Publié le Mardi 4 juin 2019 - 17:48
Point d'étape sur la démarche d'évaluation participative, impulsée par le Comité local de l'expérimentation « TZC » dans le 13e arrondissement de Paris, au service de la stratégie d'impact du projet.

Avec l’appui de la Fonda et du laboratoire Interdisciplinaire pour la sociologie économique (Lise) du CNAM/CNRS, et avec le soutien de la Fondation de France et del'Injep, le Comité local de l'expérimentation « TZC » (territoire zéro chômeur) conduite à Paris 13e a initié début 2018 une démarche d’évaluation locale couvrant les trois grandes dimensions de l’expérimentation, c'est-à-dire l'impact pour :

  • les personnes recrutées, salariées en EBE,
  • les utilisateurs des  activités, 
  • le territoire dans son ensemble.
     
etcld


L'ambition de cette démarche est non seulement de mettre en évidence l’impact protéiforme de l’expérimentation, mais aussi de tirer des enseignements permettant de l’accroître chemin faisant. Intervenant en support du pilotage, cette démarche évaluative s'appuie sur la méthode des « chaînes de valeur » proposée par la Fonda.

Cette méthode permet de suivre la totalité du processus de création de valeur sociale et territoriale du projet, à commencer par le rôle qu’y jouent sa gouvernance collective et la dynamique de mobilisation, d’implication et d’animation des ressources humaines, intervenant, toutes deux, en soutien des activités déployées par l’entreprise à but d'emploi (EBE) 13 Avenir sur le territoire. La démarche d’évaluation interroge ainsi les modalités d’organisation de ces différentes activités, leurs articulations, et leurs leviers d'amélioration. Elle permet de rendre visible l'ensemble des « chaînes de valeur » à l’origine des impacts, et d'optimiser leur production.

La première étape de l’évaluation parisienne, conduite en 2018, a été de faire émerger une vision partagée de ce qui est attendu du déploiement de la démarche sur le périmètre d’expérimentation du 13ème arrondissement. Ceci a été fait dans le cadre d’un atelier de travail coopératif qui a mobilisé 53 personnes, représentant la diversité des acteurs impliqués aux différents niveaux du projet, et dont l’optique était de qualifier l’impact que peut avoir à terme l’expérimentation pour les personnes recrutées, le territoire et ses acteurs. Cet atelier a permis de poser un corpus d’objectifs de transformation. Il a constitué le référentiel sur la base duquel a ensuite été engagé le travail de construction des indicateurs et des outils de suivi de l’impact produit. Ces derniers ont également été co-élaborés avec les principales parties-prenantes de l’expérimentation dans le cadre d’ateliers participatifs.

Depuis 2019, en lien avec le Comité local et l'équipe de l'EBE 13 Avenir, l’équipe de la Fonda a initié une première campagne de collecte de données, permettant d’évaluer l’impact du projet sur les salariés, et l’impact des activités de 13 Avenir sur ses usagers. 

Des entretiens qualitatifs, réalisés individuellement avec les salariés volontaires, interrogent les motivations des personnes à rejoindre le projet, leur processus d’intégration à ce dernier, leur travail au sein de l’EBE, et les transformations de leur vie quotidienne depuis l'embauche. En parallèle, les salariés de l'équipe de l'EBE 13 Avenir sont impliqués dans une enquête portant sur l’impact du projet sur les clients / usagers des activités qu'ils mettent en œuvre. Sensibilisés, accompagnés et outillés, les salariés vont recueillir des informations sur l’impact de ces activités, en s'appuyant sur un protocole évaluatif rigoureux, qu’ils auront contribué a construire. 

Les premiers résultats de cette évaluation seront rendus publics à la fin de l'année 2019. Deux autres cycles évaluatifs, en 2020 et 2021, permettront de poursuivre et d'approfondir cette démarche sur les différents volets évaluatifs.