Engagement Gouvernance

Un statut de responsable associatif étudiant

Tribune Fonda N°234 - L’engagement associatif, source d’apprentissages - Juin 2017
Animafac
INITIATIVE │Présentation des réflexions et expérimentations effectuées au sein d'Animafac pour valoriser et reconnaitre le statut de responsable associatif.
Un statut de responsable associatif étudiant

Cet article est une contribution de la version numérique enrichie de la Tribune Fonda n°234
Il ne figure pas dans la revue papier.


Depuis plus de 20 ans, le réseau Animafac accompagne les initiatives étudiantes et permet la rencontre entre de nombreux jeunes engagés. En connectant les associations, le réseau rend plus visible le fait associatif étudiant et lui permet donc d’être mieux reconnu, notamment par les établissements d’enseignement supérieur.

Issu de cette volonté, le statut de responsable associatif étudiant porté par Animafac depuis 2014, expérimenté dans deux universités depuis - l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris et l’Université de Clermont-Ferrand -, a pour ambition de favoriser la reconnaissance de l'engagement des étudiants associatifs en responsabilité et de mieux valoriser les expériences extra-académiques, qui sont alors pensées comme complémentaires et non concurrentielles aux études.
Formation par les pairs et formation par le faire sont au cœur de l'acquisition du statut de responsable associatif étudiant.


VALORISER ET ACCOMPAGNER LA FORMATION PAR LE FAIRE

À travers ce dispositif, les universités proposent des aménagements de scolarité aux étudiants : ceux-ci peuvent être dispensés d’assiduité, bénéficier de crédits d’enseignement, valider un stage grâce à l’expérience de responsabilités associatives - à condition que cela soit cohérent sur le plan pédagogique, et accéder à des formations proposées par Animafac. Enfin, en attribuant ce statut aux étudiants responsables associatifs, l’université atteste d’une reconnaissance du fait associatif étudiant.
Deux pans de la formation s’articulent via ce statut : formation par les pairs et formation par le faire. En effet, ce statut vise à valoriser les expériences extra-académiques afin que la formation par l’action soit pleinement pensée comme complémentaire aux études et non pas comme concurrentielle.
De la même façon, les formations organisées par Animafac pour ces responsables associatifs contribuent à les faire monter en compétences : ces formations sont organisées sur une demi-journée ou sur une journée, elles sont pensées pour permettre, à la fois, la rencontre entre les étudiants concernés par le statut mais aussi pour répondre de façon quasi individualisée aux besoins des étudiants. Ces derniers peuvent alors échanger à propos de communication, de plaidoyer, de gestion administrative et financière et sur la meilleure façon d’anticiper leur passation, selon les problèmes précis rencontrés par chaque structure.

 


RETOURS D'EXPÉRIENCE ET PRINCIPAUX AMÉNAGEMENTS PRÉVUS PAR LA LOI ÉGALITÉ ET CITOYENNETÉ

Afin de porter sa généralisation de la façon la plus pertinente possible, l’expérimentation du statut a été évaluée. Deux éléments ressortent particulièrement de cette évaluation : la formation individualisée proposée par Animafac qui s’inscrit dans une posture d’accompagnateur des responsables associatifs étudiants ; l’articulation plus fluide entre les espaces de cours, donc de formation classique, et les espaces d’engagement, donc de formation par l’action.
Charles, l’un des étudiants concernés par le statut, explique :

 

“Ce statut signale une ouverture de l’université qui reconnaît que les espaces d’engagement sont aussi des espaces de formation au sein desquels on apprend à gérer des projets, un budget, à travailler en équipe, à manager des équipes aussi, à échanger avec des partenaires publics ou privés, avec les médias, etc. C’est vraiment un endroit où apprend plein de choses, sur les autres et sur nous-même”.

Dans le cadre de la Loi Égalité & Citoyenneté, Animafac a porté la généralisation du statut. Ce travail a donné lieu au décret n°2017-962 du 10 mai 2017 relatif à la reconnaissance de l’engagement des étudiants dans la vie associative, sociale ou professionnelle qui précise, outre des aménagements d’études, que les étudiants exerçant des responsabilités dans le cadre de leur engagement peuvent demander à être formés pour leurs engagements.
Cette étape décisive désormais franchie, l’enjeu est maintenant de penser une véritable articulation des apprentissages académiques et extra-académiques dans le cadre de nouveaux cursus universitaires.

EN SAVOIR PLUS Site internet d'Animafac : www.animafac.net

L’engagement associatif, source d’apprentissages
Découvrez tous les articles de la tribune N°234

La Tribune Fonda n°234 réunit différents articles qui permettent de mieux appréhender la forte dimension apprenante des associations.