Économie sociale et solidaire Modèles socio-économiques

ESS et création de valeur : retour sur le colloque du 8 octobre

La Fonda
Et Avise, Le Labo de l'ESS
Après un tour d’horizon à 360° sur l’évaluation dans le champ de l’ESS, de nombreuses questions méthodologiques, politiques, et même philosophiques restent encore ouvertes. Mais la bataille des valeurs semble bien engagée !
ESS et création de valeur : retour sur le colloque du 8 octobre

En attendant le compte-rendu détaillé, la Fonda, l'Avise et le Labo de l'ESS proposent un retour « à chaud » sur le colloque « ESS et création de valeur » organisé le 8 octobre 2019 à la Macif, à Paris (voir ici le programme).

 

Patrick Viveret a ouvert avec force la rencontre sur un rappel « salutaire » : au regard du contexte, il n’y a de valeur que de valeur « source de vie pour l’humain et la nature ». En tant qu’acteurs de l’Économie sociale et solidaire (ESS), contrer les forces destructrices de valeur répond selon lui à une exigence de gratitude (le degré supérieur de la rémunération), de radicalité et d’exemplarité à la fois. Il a rajouté : « Évaluer, c'est délibérer sur ce qui fait valeur ».

Nous avons exploré les notions de valeur et d’évaluation sous toutes leurs coutures, avec un fil rouge formé de trois questions essentielles : où se logent les sources de création de valeur ? Comment les acteurs de l’ESS et leurs parties-prenantes s’organisent-ils pour les dire, les valoriser, et les faire fructifier dans l’intérêt de tous ? Les différentes stratégies d’acteurs peuvent-elles s’emboîter pour avoir plus d’impact ?

Les regards croisés, les retours d’expérience, l’écoute et le débat d’idées ont permis de partager avec plus de deux cents personnes une vision de différents enjeux de l’évaluation dans l’ESS : discerner parmi les projets à financer, soutenir le dialogue, se distinguer parmi d’autres, impliquer et motiver ses équipes bénévoles ou salariées, progresser avec ses partenaires, transmettre des connaissances, etc.

À travers le langage commun qui se construit sous nos yeux, on perçoit bien différentes logiques à l’œuvre (redevabilité versus amélioration ; distinction versus démarche de progrès ; leadership versus dimension collective et démocratique; non-lucrativité / lucrativité – même limitée ; création de valeur versus visée transformatrice…)

Or, nous ont rappelé différents intervenants, l’accélération des transitions, voire la perspective d’un effondrement brutal de nos sociétés et de nos démocraties invitent à mettre ces différentes logiques en cohérence plus qu’à les opposer.

Par l’approche systémique sur laquelle ils sont fondés, les Objectifs de développement durable (ODD) offrent justement un récit plutôt fédérateur - bien qu’insuffisamment connu, et invitent à identifier, aux côtés des acteurs publics et des entreprises notamment, les leviers pour « faire système », ou plus précisément, pour faire changer le système.

Complémentaires aux sept pré-requis développés par le Labo de l’ESS dans le cadre de nos travaux collectifs, il a été rappelé que toute évaluation devrait suivre une démarche commune : toujours se mettre d’accord sur l’objet de l’évaluation, le protocole et le référentiel commun, et tirer des évaluations des enseignements à caractère stratégique.

Plusieurs enjeux pour la suite ont été soulevés : prendre en compte les spécificités de l’ESS et la manière dont elle génère des impacts par ses pratiques, miser sur la formation et plus généralement financer l’ingénierie de l’évaluation, dans les appels à projets européens par exemple, renforcer et élargir l’accompagnement proposé par le Dispositif local d’accompagnement (DLA), faire connaître et soutenir les espaces de partage de connaissances et de pratiques comme le Labo de l’ESS, la Fonda et le centre de ressources national sur l’évaluation d’impact social de l’Avise, le réseau Social Value France, les incubateurs, …

Les débats ont été riches, et merci de tout cœur à nos invités et participants pour leurs contributions, aux équipes salariées pour leur investissement, et à nos partenaires pour leur confiance et leur engagement à nos côtés.

De nombreuses questions méthodologiques, politiques, et même philosophiques sont encore ouvertes. Mais il nous semble pouvoir dire que la bataille des valeurs est bien engagée !

 


Ressources


Étude « ESS & Création de valeur : une approche prospective de la mesure d’impact social », co-pilotée de janvier 2017 à juin 2019 par la Fonda, l'Avise et le Labo de l'ESS :

Accéder aux trois rapports


Accéder à la synthèse en cliquant ici.

De la même thématique

Du même auteur

La Fonda remercie ses grands partenaires