Associations et entreprises Économie sociale et solidaire

SCIC et communs comme outils de développement des territoires

Tribune Fonda N°245 - Associations et collectivités - Mars 2020
169
Stéphanie Bost
Stéphanie Bost
L'année 2019 a marqué une nouvelle étape dans les liens souhaités par l’État entre acteurs associatifs et puissance publique. S’inspirant du travail mené par le monde de l’ESS avec les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) depuis 2013, un appel à projets quelque peu différent a été initié, visant à créer des pôles territoriaux de coopération associative (PTCA).
Mais si l’on peut se féliciter de ce travail de fond, menant à une meilleure coordination des acteurs associatifs vers un développement territorial intégré, il n’en résulte pas moins que les moyens alloués sont peu conséquents et que la volonté d’un travail d’animation des logiques territoriales disparaît fondamentalement des missions incombant traditionnellement aux services publics, les reléguant ainsi à une mission de contrôle. Le pôle territorial de coopération associative L’idée d’une création d’un tel pôle associatif est ambitieuse mais revêt deux travers : d’une part, ...
La suite de cet article est réservée à nos abonnés

S'abonner c’est :

  • Avoir accès à tous les contenus de la Fonda
  • Soutenir l'action d'une association indépendante et engagée en faveur du monde associatif
Analyses et recherches
Analyse