Innovation sociale Enjeux sociétaux

Projet en coopération - Changer les territoires par l'action collective

112
F3E
Dans le cadre du programme Faire Ensemble 2030, la Fonda souhaite valoriser les coopérations pluri-acteurs qui sont mises en oeuvre. Cette fiche montre comment l'initiative "Charger les territoires par l'action collective" accompagne des structures en France et à l'international pour "faire ensemble".
Projet en coopération - Changer les territoires par l'action collective

Présentation  

Afin de continuer à renforcer la capacité des organisations françaises et celles de leurs partenaires internationaux inscrits dans des dynamiques collectives sur des territoires en France et ailleurs, le F3E a initié, en 2019, un nouveau programme collectif de recherche-action, « Changer les territoires par l’action collective » (CHTAC), qui a pour ambition d’aider les différents acteurs et actrices des territoires (individus, organisations, institutions, réseaux, collectifs etc.) à travailler ensemble au profit d’une vision commune de transformation sociale.  

Le CHTAC succède ainsi au PRISME (2014-2018), Programme d’expérimentation méthodologique des approches orientées changement (AOC) en souhaitant approfondir la dimension territoriale. Ces AOC constituent un ensemble d’outils et de méthodes pour analyser, planifier, suivre et évaluer des processus de changement « complexe ». En cherchant à dépasser la seule logique projet, en le réinscrivant dans une vision partagée du changement social poursuivi à long terme, et dans son contexte territorial, les AOC constituent un ensemble de méthodes souples, cohérentes, qualitatives, participatives et essentiellement coopératives.

Parties prenantes   

  • Le F3E : Depuis 25 ans, le réseau F3E agit pour améliorer les pratiques des acteurs et actrices des solidarités internationales et pour renforcer la qualité et l’impact de leurs actions. Composé de 85 membres : ONG, collectivités territoriales, collectifs, fondations etc. le F3E propose des activités de renforcement méthodologique et d’apprentissage mutualisé entre pairs : études, formations, communautés de pratiques, recherches actions, publications, rencontres…
  • 15 membres du F3E et leurs 15 partenaires terrain : associations, ONG, collectivités territoriales, etc : F3E - AAJDSR (Sénégal) - APEDR (Association pour la protection de l’environnement et le développement rural, Burkina Faso) - CARI (Centre d’actions et de réalisations internationales, France) - Caritas Mauritanie - CCFD (France) - Center for development and integration (CDI, Viet-Nam) - CIE (Centre Info Énergie de Chefchaouen, Maroc) - CIEDEL (France) - CODE (Coordination des Organisations pour le Développement par l’Education, Côte d'Ivoire)  - Conseil départemental de Rufisque (Sénégal) - Délégation de la communication et de la culture de Sainte-Marie (Madagascar) - Eau vive (Burkina Faso) - Equipop (France) - Essentiel (France) - Fédération régionale des MFR du Grand Est (France) - GERES (France) - GRDR (France) - GRET (France) - Kassofor (Sénégal) - La prélature, département de l'enseignement, archevêché de Tunis (Tunisie) - Mata Dalan Institute (MDI, Timor leste) - MFR (France) - Pays de Savoie Solidaires (France) - Scoutisme béninois (Bénin) - Secours Catholique Caritas France (SCCF) - Secours Catholique Pyrénées-Gascogne (France) - Solidarité laïque (France)  

Zone géographique   

Pays : France, Burkina Faso, Sénégal, Mauritanie, Maroc, Côte d'Ivoire, Tunisie, Viet-Nam, Timor Leste, Bénin, Madagascar 

Résultats   

L’initiative a été lancée en 2019, et il est encore tôt pour constater des résultats tangibles, alors que le déploiement des expérimentations a connu un retard suite à la crise sanitaire. Les premiers accompagnements individuels ont cependant commencé, et ont déjà permis des ajustements dans les postures et les questionnements, par exemple : prise en compte et réflexions collectives sur la notion de territoire ou encore de ressources territoriales ; projections sur des temporalités plus longues, révision de la stratégie à partir de la réflexion sur le jeu d’acteurs et d’actrices sur le territoire, réflexion sur la remobilisation des partenaires à partir d’un atelier de co-construction d’une vision commune de l’avenir souhaitable du territoire et des chemins de changement à prendre pour l’atteindre, identification des effets de l’action sur trois niveaux : acteur-ice-s, collectifs, et territoires…

Les divers expérimentateurs et expérimentatrices ont également pu échanger sur leurs expériences, leurs difficultés, leurs réussites, leurs modes d’intervention etc. au travers de groupes de pairs, à distance, ou encore de webinaires.

La crise sanitaire du Covid-19 a brutalement empêché la tenue du premier séminaire collectif du programme, en mars 2020, qui devait réunir l’ensemble des parties-prenantes du CHTAC. Afin de poursuivre la dynamique collective amorcée en groupes de pairs, le F3E a pu déployer en deux semaines une plate-forme d’échange et de formation à distance permettant aux expérimentateur-rices de continuer à se former sur les AOC et d’échanger sur leurs expérimentations et leurs questions.

Perspectives  

Le F3E souhaite approfondir la prise en compte de la dimension territoriale dans et grâce aux AOC et démontrer leur pertinence, notamment pour :

  • Outiller une capacité de réflexivité collective, à toutes les étapes, du diagnostic partagé jusqu’au suivi-évaluation et à la capitalisation ;
  • Muscler les compétences et la « maturité coopérative » (pour reprendre le terme de l’Institut des territoires coopératifs) des dynamiques territoriales ; 
  • Permettre le croisement de regards différents au travers de ces approches pluriacteur-ice-s, pour dépasser les silos et cheminer ensemble vers la transition ;
  • Être capable d’ajuster au fur et à mesure l’action collective en prenant en compte les effets inattendus et l’évolution du contexte, au-delà du projet ;  
  • Intégrer la théorie du changement, le sens à atteindre à plusieurs pour améliorer le buen vivir sur le territoire ;
  • Enrichir les mesures d’impact quantitatives par la mise en valeur d’effets plus souterrains et structurants, permettant de porter plus durablement le changement atteint, comme par exemple la cohésion sociale, le maillage ou l’attractivité du territoire, ou encore les solidarités de proximité.

L’ambition est grande, les perspectives nombreuses ! Le F3E ne manquera pas de diffuser et de mettre en débat les enseignements de cette recherche-action, notamment en termes de méthode, auprès des acteurs et actrices de l’ESS, de la solidarité internationale et des territoires, en France et à l’international. 

Enseignement ou problématique à caractère stratégique relatif à la mise en place de la coopération

Au-delà de leur diversité, les expérimentations du CHTAC ont en commun de s ’interroger sur les modalités du « faire ensemble » et de la coopération. Le postulat du programme est que plus les acteurs et actrices utiliseront les AOC pour conduire leur action collective sur leur territoire, plus les effets des AOC en termes de renforcement de la maturité coopérative seront bénéfiques, en créant une culture et finalement une ressource territoriale nouvelle : la capacité à mener ensemble des projets, à construire des écosystèmes coopératifs et résilients pour un développement durable.

Site internet

https://f3e.asso.fr/

Cas pratiques et initiatives