Associations et démocratie

« Le chemin d'une autonomisation de la société civile se fera. »

Tribune Fonda N°251 - Impuissance démocratique : comment retrouver le pouvoir d’agir ensemble ? - Septembre 2021
Roger Sue
Roger Sue
Et Bastien Engelbach
La crise contemporaine de la démocratie doit être appréhendée en en explorant les raisons profondes. Avec la perte d’un sens de l’histoire et l’exigence croissante d’horizontalité, la démocratie représentative perd ses fondements. Pour répondre à cette crise, il faut trouver de nouvelles articulations du lien social contemporain — condition du politique — avec la politique et donner toute sa place à la société civile.
« Le chemin d'une autonomisation de la société civile se fera. »
Democrature, fresque murale d'Itvan Kebadian (Mahn Kloix) située rue Ordener à Paris © Jeanne Menjoulet
Roger Sue répond aux questions de Bastien Engelbach de la Fonda. La crise de la démocratie est un thème qui revient régulièrement dans nos journaux. La forte abstention aux dernières élections locales en est une nouvelle manifestation. Comment définir cette crise ? Qu’est-ce qui la caractérise ? Les interprétations habituellement données ne rendent pas compte de l’approfondissement du malaise démocratique. Nous assistons à une très forte crise de la représentation, au sens sociologique du terme, tant des individus que de la société. La question de la représentation de la soci...
La suite de cet article est réservée à nos abonnés

S'abonner c’est :

  • Avoir accès à tous les contenus de la Fonda
  • Soutenir l'action d'une association indépendante et engagée en faveur du monde associatif
Opinions et débats