Enjeux sociétaux

Énergie, environnement et solidarité

Tribune Fonda N°238 - ODD : quelles alliances pour demain ? - Juin 2018
Le GERES
L’énergie, indispensable à la vie et à nos sociétés humaines, est plus que jamais au cœur de l’actualité. Mais l’accès à l’énergie est très inégalitaire à l’échelle planétaire.
Énergie, environnement et solidarité


En France, plus de cinq millions de ménages sont en situation de précarité énergétique. À l’échelle mondiale, 2,7 milliards de personnes utilisent la biomasse de manière traditionnelle pour cuisiner et chauffer de l’eau, avec d’importants impacts sanitaires (fumées nocives), sociaux (travail des femmes et des filles) et environnementaux (dégradation des forêts, gaz à effet de serre). Et 1,2 milliard de personnes n’ont pas accès à l’électricité et aux services fournis par cette forme moderne d’énergie.

L’ « accès à l’énergie durable pour tous » est promu par les Nations unies (Initiative SE4all) avec trois objectifs à atteindre d’ici 2030 : assurer un accès universel à l’énergie, et notamment à l’électricité ; doubler l’efficacité énergétique pour diminuer la consommation totale ; doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial. Parallèlement l’utilisation massive de ressources énergétiques fossiles et la dégradation des ressources naturelles sont la cause de graves changements climatiques.
 

Accéder à des énergies propres et durables


Les enjeux énergétiques, environnementaux et de réduction de la pauvreté sont interdépendants, ils interrogent l’organisation de nos sociétés et de tous les territoires. Le défi : favoriser l’accès de tous à une énergie de qualité, en quantité suffisante, à un prix abordable, non polluante pour la santé et non émettrice de gaz à effet de serre. La notion d’énergie recouvre de nombreux phénomènes physiques ou chimiques, mais ce qui importe, ce sont les services rendus par l’énergie : cuire, chauffer, refroidir, transporter, éclairer, cultiver, communiquer, etc.

Ces services sont au cœur des Objectifs de développement durable.Passer des ressources (fossiles, vent, eau, soleil, biomasse…) à ces services n’est ni simple ni gratuit. Des choix techniques, organisationnels, socio-économiques doivent être faits, et ce dans un monde solidaire et juste où les principes d’un développement soutenable se traduisent par un environnement sain et diversifié, où chacun puisse être respecté et acteur de son devenir.
 

Des solutions partagées pour produire et mieux utiliser l’énergie


En France, en Asie et en Afrique, le Geres met au point avec ses partenaires des solutions innovantes pour produire et mieux utiliser l’énergie. En lien étroit avec les associations, les entreprises et les pouvoirs publics locaux, il vise à rendre les bénéficiaires acteurs du développement de leur territoire par l’échange d’expériences, le transfert et l’appropriation des technologies.

Les cinq thématiques d’intervention du Geres :

— Production d’énergie propre : co-développer des solutions d’énergies renouvelables adaptées aux contextes locaux.

—  Efficacité énergétique : concevoir et diffuser des équipements économes et performants pour réduire la précarité énergétique ; sensibiliser à la maîtrise des consommations d’énergie.

—  Territoires : agir avec les pouvoirs publics, renforcer la capacité des acteurs locaux à planifier des actions climato-compatibles, gérer et pérenniser les solutions développées.

— Développement économique : accompagner les entrepreneurs locaux, créer des filières viables, s’appuyer sur les dynamiques de marché pour démultiplier les impacts.

—  Climat : sensibiliser à la réduction des gaz à effet de serre, plaider pour des mécanismes internationaux intégrant la solidarité Nord-Sud, aider les populations à développer des stratégies d’adaptation et de développement bas carbone.

 

→ Retrouvez des exemples d’actions du Geres dans différents pays du monde sur le site www.solutionsdassociations.org
 


Illustration ©Geres (Mali)

ODD : quelles alliances pour demain ?
Découvrez tous les articles de la tribune N°238

La Tribune Fonda n°238 revient sur l'Université de prospective Faire ensemble 2030, organisée par la Fonda en mars 2018 pour interroger les liens entre action associative et Objectifs de développement durable (ODD).

Vous retrouverez également dans ce numéro, sous forme d'analyses, lectures ou cas pratiques, d'autres éclairages sur les transformations du fait associatif. Bonne lecture !

La Fonda remercie ses grands partenaires