Associations et démocratie

Élus, associations, citoyens : une rencontre nécessaire

Tribune Fonda N°245 - Associations et collectivités - Mars 2020
Jean Maillet
Jean Maillet
Et Dominique Schalchli
Reconnaître que, au-delà de la seule catégorie des élus, celle des associations, celle des citoyens et aussi celle des techniciens ont leur mot à dire dans le débat général, constitue déjà un premier pas. Est-il dès lors possible d’aller plus loin, de favoriser un partenariat réel, de permettre aux différents acteurs de faire un pas de côté... et ainsi de créer une communauté locale ?
Élus, associations, citoyens : une rencontre nécessaire
© Paul Grelet
Un dialogue déséquilibré La collectivité publique décide, prescrit, finance, évalue une action. Si elle ne peut ou ne veut la conduire en direct elle-même, elle cherche un opérateur, souvent associatif, qui la mènera pour elle, moyennant rémunération. Situation inverse : une association conçoit un projet et se tourne vers une ou des collectivités publiques pour obtenir son financement. Le déséquilibre est là aussi évident car, diront les esprits réalistes, « qui paie commande ». Troisième formule : la collectivité publique rencontre des associations impliquées dans un domaine précis, pu...
La suite de cet article est réservée à nos abonnés

S'abonner c’est :

  • Avoir accès à tous les contenus de la Fonda
  • Soutenir l'action d'une association indépendante et engagée en faveur du monde associatif
Analyses et recherches
Analyse