Associations et démocratie Engagement

Accompagner les nouvelles formes d'engagement des citoyen.ne.s

Tribune Fonda N°239 - Les dynamiques de l'engagement - Septembre 2018
Pauline Véron
Pauline Véron
Le budget participatif est un dispositif mis en place par la Mairie de Paris pour répondre à la vitalité et aux nouvelles formes d’engagement des Parisiennes et des Parisiens. Focus sur cet outil de démocratie participative.

Le budget participatif soumet à l’avis des habitants 5% du budget d’investisse- ment de la ville et rencontre un fort écho parmi la population. Il permet d’associer les citoyens à la proposition et la mise en œuvre des projets et concrétise leur volonté d’agir dans un cadre démocratique renouvelé.
 

Accéder au site du Budget participatif


Répondre à la volonté d'engagement des parisien.ne.s


Nos démocraties font aujourd’hui face à d’importants défis du fait d’une mise en question, à travers notamment une abstention croissante aux élections, de la représentativité des gouvernant.e.s et de la capacité de l’action publique à répondre aux enjeux économiques, sociaux et écologiques contemporains.

Pourtant, ces manifestations ne sont pas le signe d’un désengagement ou d’un désintérêt pour la chose publique. Le foisonnement des initiatives citoyennes et de la vie associative témoigne au contraire d’une véritable volonté de s’engager et d’une créativité des citoyen.ne.s qui inventent sans cesse de nouvelles formes de liens sociaux et d’actions collectives pour construire une société juste et durable. Cette volonté d’engagement représente un défi majeur pour nos institutions : comment favoriser son émergence, l’accompagner et l’intégrer à la fabrique de la chose publique et en particulier de la ville ? Comment assurer la diversité des formes d’engagement afin de permettre à tou.te.s les habitant.e.s d’y trouver une place et une voix ?

Les Parisien.ne.s montrent au quotidien un attachement et une connaissance profonde de leur ville ainsi qu’une volonté de participer à son évolution. Les 123 conseils de quartier, les 65 000 associations parisiennes mais aussi l’ensemble des concertations lancées par la Ville auxquelles les habitant.e.s participent activement, ou encore leur engagement massif lors de la Nuit de la Solidarité et de la Journée de la Participation citoyenne témoignent ainsi de l’intérêt porté par les Parisien.ne.s aux espaces qui façonnent la ville. Pour répondre à cette aspiration et refonder la confiance entre les citoyen.ne.s et leurs représentant.e.s, la Mairie de Paris a mis en place plusieurs lieux physiques et numériques de dialogue, de proposition et d’action ouverts à tou.te.s.

Sa conviction est que la pluralité des outils et espaces de participation est essentielle à une co-construction inclusive et égalitaire de la ville entre l’ensemble de ses habitant.e.s et les pouvoirs publics. Cette diversité permet en effet d’aller au plus près des Parisien.ne.s et du foisonnement et de la diversité de leurs volontés d’engagement.
 

 

Un outil d'implication citoyenne


Parmi ces outils, le budget participatif de Paris, dont les projets sont en ce moment soumis au vote sur la plateforme budgetparticipatif.paris.fr, fait partie des expériences de participation citoyenne les plus largement plébiscitées par les Parisien.ne.s. Il apporte à ce titre des informations précieuses sur les formes d’engagement favorisées par les citoyen.ne.s et sur la façon dont celles-ci peuvent être soutenues par les institutions et transformer l’action publique.

Avec 100 millions d’euros par an confiés aux Parisien.ne.s, soit 5 % du budget d’investissement de la Ville, le budget participatif de Paris figure parmi les plus importants du monde et permet la mise en œuvre de projets concrets et ambitieux. Depuis sa première édition en 2014, il a donné lieu à plus de 1 000 réalisations proposées et votées par les habitant.e.s dans tous les arrondissements de Paris. L’état de la mise en œuvre des près de 1 500 réalisations prévues est disponible sur le site internet du budget participatif.

Cette transparence est au cœur de la transformation de la gouvernance visée par les dispositifs participatifs : elle permet à chacun.e de suivre l’application et les transformations concrètes et matérielles qui découlent de son engagement dans le dispositif. Toutes nos études menées sur le rapport des Parisien.ne.s au budget participatif ont ainsi montré que la visibilité sur l’évolution des projets était un facteur clef pour une adhésion durable des habitant.e.s, qui donne toute sa portée démocratique au dispositif. Cette dimension explique en partie l’importance du taux de participation au vote.

168 000 personnes ont en effet voté à la dernière édition du budget participatif, soit 7,5 % de la population parisienne, ce qui représente un des plus haut taux de participation au budget participatif du monde.

Le budget participatif semble donc correspondre à une forme d’engagement dont les citoyen.ne.s sont de plus en plus demandeurs, dans un contexte de questionnement sur le fonctionnement de la démocratie que les institutions se doivent de prendre au sérieux et auquel elles doivent proposer des réponses positives et concrètes. Outre la possibilité de choisir parmi des projets concrets aux effets visibles dans l’espace public, ce dispositif est particulièrement intéressant dans la mesure où il confie également aux citoyen.ne.s la proposition et la construction des projets. L’ensemble des 2 000 projets déposés chaque année sur la plateforme sont ainsi issus de l’imagination et du travail des habitant.e.s.

Associer les citoyen.ne.s à l’aménagement de l’espace public et à l’invention de nouveaux usages de celui-ci en leur permettant de proposer des projets qui ont un réel impact sur leur vie quotidienne, individuelle et collective, constitue ainsi une des réponses institutionnelles au désir de co-construction et d’engagement de la société civile.

Les Parisien.ne.s, sans distinction d’âge ni de nationalité, sont invité.e.s à imaginer la ville de demain dans des domaines aussi divers que le cadre de vie, les transports, le sport, la solidarité, la santé, la culture, la propreté, l’environnement, la sécurité, l’emploi, l’économie, l’éducation et le numérique. Ce fonctionnement permet de valoriser une forme d’engagement fondée sur l’expertise d’usage et la créativité des citoyen.ne.s. De plus l’expérience du budget participatif depuis quatre ans montre que les Parisien.ne.s s’en saisissent comme d’un véritable instrument au service d’une ville solidaire et durable.

Le grand nombre de projets visant à créer du lien social, à aider les personnes en difficulté et à développer une ville respectueuse de l’environnement témoigne en effet d’une appropriation du budget participatif par les Parisien. ne.s comme outil d’engagement et de promotion de l’intérêt général. Des équipements sportifs gratuits en libre accès, des kiosques citoyens pour accueillir les fêtes, concerts et spectacles de quartier, des pistes cyclables, des murs végétalisés et jardins partagés, des toilettes publiques propres et écologiques, des kits d’hygiène et des abris pour les personnes sans domicile fixe sont ainsi parmi les projets qui ont été proposés et élus par les Parisien.ne.s.


Un moyen d'associer les habitants aux projets


Enfin, les habitant.e.s sont également associé.e.s à la mise en œuvre des projets qui s’accompagne de réunions de concertation avec les habitant.e.s du quartier concerné et d’ateliers de co-construction afin de réaliser les projets au plus près de la réalité des usages de la ville.

Ainsi, le projet de « reconquête de la petite ceinture », voté au Budget participatif de 2015 et qui vise à réaménager l’ancienne voie ferrée entourant Paris, a débouché sur la création de neuf sites qui accueillent des « chantiers participatifs », ateliers innovants ouverts à tou.te.s où des centaines d’idées ont été collectées avant d’être testées et mises en œuvre.

Le budget participatif constitue ainsi un dispositif vaste et ouvert à des modalités et des degrés divers d’engagement, allant de la conception des projets au vote en passant par la réalisation et le débat autour des projets. Il permet en outre de rendre tangible l’engagement et l’expertise citoyens en donnant un espace d’expression, de débat et de réalisation aux idées des habitant.e.s.

La volonté d’agir des citoyen.ne.s trouve ainsi un accomplissement soutenu par des institutions plus adaptées aux formes nouvelles de l’engagement citoyen dans leur diversité.
 

→ Site du Budget participatif de la Ville de Paris
 

Les dynamiques de l'engagement
Découvrez tous les articles de la tribune N°239

La Tribune Fonda n°239 explore les ressorts de l'engagement, la manière dont celui-ci est promu, favorisé, accompagné, au sein du monde associatif mais également en entreprise, de manière spontanée et informelle ou dans le cadre de dispositifs organisés.

Car l'engagement, quelle que soit sa forme, avant d'être une ressource, est avant tout une aspiration.