Numérique et médias
Article réservé
aux abonnés

Réseaux européens de territoires : l’apport du numérique « ouvert »

Tribune Fonda N°241 - Une Europe inclusive, avec et pour les citoyens - Mars 2019
Katalin Kolosy
Katalin Kolosy
Et Denis Pansu
Depuis la promesse d’une société en réseau , la transition numérique bat son plein à tous les échelons de l’organisation humaine. Dans cette dynamique, en quoi le développement de solutions numériques « ouvertes » peut-il renforcer la capacité d’innovation sociale des territoires et favoriser le partage de bonnes pratiques et d’expériences entre les pays ?
Réseaux européens de territoires : l’apport du numérique « ouvert »
En Europe, le niveau de maturité des usages en open data par État membre est mesuré depuis 2015. En 2018, la France apparaît dans le peloton de tête avec Chypre, l’Irlande, l’Espagne et l’Italie. Certaines villes et certains pays européens, pionniers, utilisent ces technologies pour coopérer et se fédérer en réseaux. Mais les écarts de pratiques restent importants d’un pays et d’un territoire à l’autre. Que l’on se situe au sein d’une entité administrative, d’un quartier de banlieue ou d’une vallée de montagne, la relation établie entre les différentes parties prenantes - habitants, élus,...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

S'abonner c’est :

  • Avoir accès à tous les contenus de la Fonda
  • Soutenir l'action d'une association indépendante et engagée en faveur du monde associatif
Une Europe inclusive, avec et pour les citoyens
Découvrez tous les articles de la tribune N°241

La Tribune Fonda n°241 explore la dimension sociale de l'Europe et la place qu'y trouvent les associations de solidarité et plus largement tous les acteurs de l'Économie sociale et solidaire.

La Fonda remercie ses grands partenaires