Innovation sociale

Projet en coopération - Un univers citoyen

e-graine
Dans le cadre du programme Faire Ensemble 2030, la Fonda souhaite valoriser les coopérations pluri-acteurs qui sont mises en oeuvre. Cette fiche montre comment des acteurs agissent ensemble pour déconstruire les préjugés sur les migrations avec le programme "Un univers citoyen".

Présentation  

L’expertise d’e-graine concerne l’ingénierie pédagogique, l’animation de dispositifs éducatifs, la conception et animation de formations.

L’association crée et expérimente des dispositifs éducatifs et coopératifs. Un univers citoyen en est l’un d’eux : c’est un programme national et coopératif d’éducation aux migrations. Il vise à déconstruire les préjugés courants à l’égard des migrations en s’appuyant sur des coopérations territorialisées pluri-acteurs dans le secteur éducatif. Une recherche-action est actuellement menée pour observer et analyser ce processus coopératif sur le long terme.  

Parties prenantes  

Consortium national (structures et acteurs sollicités et en cours de mobilisation)

  • Porteur de projet : Union des associations e-graine
  • Facilitateurs de la coopération : Agence Française de Développement (AFD), Fondation du Crédit Coopératif
  • Agences d’Etat et institutions : Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), Délégation interministérielle pour l’Accueil et l’Intégration des Réfugiés (DiAir), Ministère Européen des Affaires Etrangères (MEAE), Musée de l’Histoire de l’immigration.
  • Comité Scientifique : Catherine Withol de Wenden, Yves Pascouau pour ResPublica, Desinfox Migrations, Odile Reveyrand Coulon
  • OSC : Habitat et humanisme, Croix Rouge Française, Tente à sons, GRDR, MenS, FORIM, Anvita, Cimade

 Consortiums locaux (structures et acteurs sollicités et en cours de mobilisation)

  • Porteur de projet : Union des associations e-graine
  • Collectivités territoriales et institutions : Ville de Bordeaux, CASNAV -académie de Bordeaux, Toulouse métropole, CASNAV-académie de Toulouse, Département du Tarn
  • OSC : IFAID, Sport’is, CEDIS, SOS Mediterranée, Les 4 chemins, Diaconat de Bordeaux, Meli melondes, COS Fondation Alexandre Glasberg, CEDIS, Cooleur du monde, Léo Lagrange Tarn, Ritimo, RADSI, Refugee Food festival, Unis Cité, Médecin du Monde, Action Emploi Réfugié, CROSI, Occitanie coopération, EDEF, Collectif des Migrants de Bordeaux, Cimade,
  • GIP et RRMA : YCID Yvelines coopérations, Via le monde (93), Resacoop, COFRIMI,-Établissements d’enseignements supérieur: Université Bordeaux Montaigne, Université de Chambery, IFAID
  • Tiers lieux et musée : agence intercalaire (occitanie), Darwin (Nouvelle Aquitaine), Cap Sciences

Zone géographique

Le mouvement associatif e-graine est à l’initiative du déploiement du programme coopératif Un univers citoyen. Nous avons donc commencé à le structurer dans nos régions d’implantation : île-de-France, Haut-de-France, Grand-est, Auvergne-Rhône- Alpes, Occitanie et Nouvelle Aquitaine. En qualité de programme coopératif, il est tout à fait envisageable que des acteurs extérieurs au mouvement soient à l’initiative de la structuration locale sur des territoires où e-graine ne serait pas implantée. 

Résultats  

Ce programme pédagogique ambitieux est en cours d’expérimentation et souhaite sensibiliser 200 000 personnes d’ici 2022 aux enjeux des migrations. Il se décline en plusieurs axes opérationnels :

  • La structuration de la coopération pluri-acteur qui fait l’objet d’une recherche action au long cours. Les acteurs de la coopération étant à la fois sujet et objet du processus coopératif à l’étude. Cette recherche-action sera transférable à d’autres acteurs de l’ESS
  • La création de dispositifs éducatifs innovants :  atelier ponctuel, parcours pédagogique, exposition expérientielle… créés à l’appui des expertises de notre comité scientifique et s’adressant aux publics scolaires (de la 4ème à l’université) et aux familles.
  • La formation de 30 animateurs professionnels de l’éducation aux migrations sur les territoires et 280 bénévoles formés à l’éducation aux migrations.

Ces différents leviers d’action devront nous permettre, à partir des expériences du terrain, de produire un plaidoyer en faveur de l’éducation aux migrations.  

Perspectives  

Parmi les étapes à venir pour le programme « Un univers citoyen », il y aura entre autres la structuration de la coopération, la formation d’éducateurs aux migrations, ainsi que le déploiement des dispositifs sur l’ensemble du territoire.  

Enseignement ou problématique à caractère stratégique relatif à la mise en place de la coopération  

Cette première année du projet nous permet d’identifier deux enseignements majeurs :

1 – la pertinence de placer l’éducation populaire au cœur d’une stratégie d’impacts collectifs

L’intérêt d’acteurs majeurs suscité par ce programme nous rassure et nous conforte dans la conviction que la pédagogie est un levier de transformation en profondeur de la société.

Il s’agit désormais d’accompagner nos partenaires vers la création d’une œuvre commune.  

Car coopérer c’est : co – ensemble, opéra – œuvre.

Comment, à partir d’objectifs et d’intérêts différents faire émerger l’aspiration à une œuvre commune ? et comment engager les parties prenantes pour qu’elles soient non seulement chacune actrice de sa construction et qu’elles en deviennent co-auteure ?

2 - L’immaturité coopérative est largement partagée – à la fois en interne et à l’externe.

Cette immaturité coopérative a déjà pris des aspects différents, par exemple :

- Difficulté à faire émerger des projets de la coopération. Les acteurs ont souvent l’habitude d’être sollicité pour coopérer sur des projets déjà calibrés,

- Appréhension à « travailler avec » qui se traduit vite en « appréhension à travailler pour »,

- Formatage fort de la logique de projet (objectifs / moyens / résultats) qui va à l’encontre du temps long nécessaire au processus coopératif.

Fort de ces enseignements, nous espérons pouvoir organiser d’ici fin 2020 : une formation à la maturité coopérative ouvertes aux membres (nationaux et locaux).

Cas pratiques et initiatives