Innovation sociale

Projet en coopération - Syprès

Syprès
Dans le cadre du programme Faire Ensemble 2030, la Fonda souhaite valoriser les coopérations pluri-acteurs qui sont mises en oeuvre. Cette fiche montre comment se construit une coopérative funéraire en Gironde, Syprès.

Présentation de l’initiative 

Syprès est un projet né d'une initiative citoyenne. Près de 1000 personnes ont participé aux différentes rencontres lors des "cafés mortels", qui sont des espaces de parole ordinaire pour échanger sur le sujet de la mort. A partir de ces rencontres, les fondateurs ont rassemblé un collectif qui s'est structuré dans le cadre de la coopérative.   

Ce statut s’inscrit dans le courant de l’économie sociale et solidaire et place l’homme, et non le capital, au cœur du projet. Les familles, les prestataires, les partenaires, les salariés, les collectivités et les soutiens peuvent ainsi, s’ils le souhaitent, devenir sociétaires de la coopérative, en acquérant au moins une part sociale.  

À Syprès, nous avons une approche qui fait appel à la beauté, au sensible, à la solidarité et à l’écologie. Notre attention est centrée sur le respect de la vie passée du défunt, de ses volontés et de sa personnalité. Nous sommes respectueux des croyances, des valeurs, des philosophies, des cultures...  

Syprès a souhaité se différencier des approches funéraires traditionnelles centrée sur les fournitures pour proposer un accompagnement centré sur le service à la personne. Ce qui compte pour nous c’est de bien connaître la vie du défunt et de pouvoir écouter les proches et leur donner la possibilité de préparer une cérémonie unique. Des ateliers “dernières volontés” sont organisés. Ils permettent de comprendre le fonctionnement des directives anticipées, du rôle du notaire, des EHPAD et des soins palliatifs… Mais surtout de se poser des questions, imaginer ses derniers moments heureux et commencer à définir des intentions pour soi, seul ou avec ses proches, formalisées ou non. 

Pour changer de regard et de pratiques autour de la mort, nous proposons un programme de recherche, d’innovation et de développement. C’est un espace de réflexion et d’action pour imaginer les nouveaux métiers et interventions avec les familles et les professionnels confrontés à la mort. Le LAB (Living Lab) sur les cérémonies rituelles a pour ambition de réinventer les cérémonies et hommages pour les familles endeuillées. Pour ce faire, le LAB esquisse les nouveaux contenus rituels et les nouveaux métiers, notamment celui de célébrant. Le LAB est composé d’une quinzaine de participants. Il expérimente une fois par mois de nouvelles approches rituelles en faisant appel au design thinking et à la médiation artistique : voix, danse, scénographie, écriture… 

Syprès
Syprès

Parties prenantes 

La SCIC SYPRES est composée de plus de 100 sociétaires répartis dans différentes catégories de membres : les familles, les salariés, les soutiens, les partenaires, les prestataires et les collectivités.  

D'autres partenaires financiers et opérationnels ont soutenu le projet :  

  • Collectivités territoriales : ADI Nouvelle-Aquitaine, région Nouvelle-Aquitaine,  Bordeaux métropole  
  • Associations : Fondation MACIF, ANRT, ATIS, Réseau entreprendre, UPFP  
  • Entreprises : Les SCOP, Ellyx, Malakoff humanis 

Zone géographique 

France, Gironde, Bordeaux (Talence) 

Principaux résultats 

Après un an de pratique :  

  • plus de 100 sociétaires,
  • un programme de recherche (living lab, métier de célébrant, réinventer les cérémonies),
  • des interventions en EHPAD (constitution d’hommage aux défunts, service des derniers jours heureux, formations et animations de groupe...),
  • plus de 1000 personnes rencontrées lors des cafés mortels, ciné-débats, conférences. 

Principales perspectives 

Syprès a plusieurs perspectives :  

  • Proposer un service funéraire alternatif, laïque, écologique, sensible.  
  • A travers un programme d'innovation, changer de regard sur la mort : accompagner les habitants dans leurs dernières volontés pour être acteurs et actrices de leurs derniers jours heureux. Soutenir, former le travail des professionnels confrontés à la mort. 
  • La création d’une fédération des coopératives funéraires françaises est un projet. En effet, l’émergence des coopératives funéraires est impressionnante depuis quelques mois. Inspirées par les coopératives funéraires du Québec qui se sont fédérées depuis plus de 30 ans, la coopérative de Nantes a vu le jour en 2016 suivi de Bordeaux en 2019, Rennes et Dijon en 2020. Ces premières implantations devraient être imitées prochainement à Angers, Tulles, Orléans, Caen, Strasbourg, Paris et d'autres porteuses et porteurs de projets envisagent de franchir le pas à Lille, Toulouse, Bruxelles, Valence et dans d'autres territoires... 

Enseignement à caractère stratégique relatif à la mise en place de la coopération

La coopérative Syprès est une initiative citoyenne qui s’est formalisée à partir des rencontres organisées sur le territoire. Inspirés par les coopératives funéraires du Québec, Syprès a ressemblé autour de son projet, des citoyens, des collectivités, des partenaires privés, des universitaires. 

Syprès regroupe six catégories de sociétaires : les familles, les salariés, les soutiens, les partenaires, les prestataires et les collectivités. L’assemblée générale annuelle regroupe l’ensemble des coopérateurs au moins une fois par an et le conseil coopératif composé de 7 membres aujourd’hui se réunit plusieurs fois dans l’année sur l’avancement de la structure. 

Site

http://sypres.fr/

Cas pratiques et initiatives