Enjeux sociétaux

L'Observatoire départemental des cités éducatives en Essonne : Une alliance locale pour la continuité éducative

Tribune Fonda N°254 - Tiers-lieux : fabrique de société - Juin 2022
Ressources urbaines (ex. Centre de Ressources Politique de la Ville en Essonne - CRPVE)
Et Hannah Olivetti
Créé en janvier 2020, l’Observatoire des cités éducatives de l’Essonne accompagne, soutient et valorise les cités éducatives du département.
L'Observatoire départemental des cités éducatives en Essonne : Une alliance locale pour la continuité éducative
Rencontre avec Philippe Meirieu, « (Dis)continuités éducatives ? Quelles complémentarités entre les acteurs éducatifs du territoire ? », le 14 mars 2022. © Ressources urbaines

Une alliance inédite au niveau local 

Pour mettre en cohérence les différents dispositifs éducatifs, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et le ministère chargé de la Ville et du Logement ont initié une démarche originale : la cité éducative.

Elle vise à renforcer les prises en charge éducatives pendant le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire pour les enfants de 0 à 25 ans dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Pour ce faire, cette démarche a pour ambition la constitution d’une « alliance éducative » regroupant les expertises de chacun : les services de l’État, l’Éducation nationale, les collectivités territoriales, les associations, les habitants.

Ce programme national a labellisé en 2019 les premières cités éducatives pour une durée de trois ans.

Aujourd’hui, la France en compte 200, présentes dans toutes les régions métropolitaines et dans les départements et régions d’outre-mer. Ces alliances locales bénéficient d’un soutien financier de la part de l’État, ainsi que d’un accompagnement mené par la coordination nationale des cités éducatives.

Chaque cité éducative est pilotée localement par un trio d’acteurs complémentaires : la préfecture, avec un Délégué du préfet, l’Éducation nationale, avec un principal d’établissement scolaire, et une collectivité territoriale, avec un élu ou un directeur général adjoint. Cette troïka est appuyée, en Essonne, par deux coordinateurs (ville et Éducation nationale) qui constituent les chevilles ouvrières de cette démarche.
 

L’observatoire des cités éducatives

Pour accompagner l’émergence et le déploiement des cités éducatives en Essonne, l’Observatoire départemental des cités éducatives a été créé en janvier 2020 à l’initiative de la Directrice académique de l’Éducation nationale et du Préfet Délégué pour l’égalité des chances.

Cette structure accompagne, soutient et valorise les cités éducatives déjà existantes à Evry-Courcouronnes, Corbeil-Essonnes et Grigny, ainsi que les trois nouvelles, labellisées en 2022. À Ris-Orangis et Épinay-sous-Sénart vient s'ajouter le projet commun porté par Saint-Michel-sur-Orge, Sainte- Geneviève-des-Bois et Fleury-Mérogis.

Pour définir la programmation de l’Observatoire, une équipe projet composée d’un coordinateur départemental des cités éducatives pour la préfecture, d’un coordinateur départemental des cités éducatives pour l’Éducation nationale et de la directrice de Ressources Urbaines, centre de ressources politique de la ville en Essonne, Val-de-Marne et Seine-et-Marne a été constituée.

Le portage opérationnel de l’observatoire est assuré par l’association Ressources Urbaines.

Effectuer une veille, animer et capitaliser 

L’Observatoire départemental des cités éducatives de l’Essonne mène un travail d’animation des réseaux en organisant des échanges entre pairs, notamment pour les chargés de mission des cités éducatives et, plus récemment, pour les membres des troïkas. Ils permettent une montée en compétences collective.

L’Observatoire met aussi en place des formations ainsi que des conférences et des tables rondes à destination des acteurs éducatifs du territoire, comme celle sur l’accompagnement des jeunes ni en emploi, ni en études, ni en formation ou bien encore sur la continuité éducative.

L’Observatoire produit également des fiches « retours d’expérience » des cités éducatives et assure un travail de veille via une lettre d’information.

L’Observatoire peut, enfin, venir en appui sur site en fonction des besoins remontés par les cités éducatives.

La chargée de mission Cités éducatives à Ressources Urbaines peut ainsi, entres autres, animer un temps de réflexion sur la nouvelle programmation de la cité éducative, ainsi que sur la construction de questions évaluatives.
 

Initiative