Enjeux sociétaux

Les papillons blancs d'Hazebrouck

Tribune Fonda N°40 - Ce que nous devons aux associations - Septembre 2021
Emmanuel Gobin
Emmanuel Gobin
L’effectivité des droits des personnes en situation de handicap est un combat quotidien et systémique, dans lequel l’association Les Papillons blancs d’Hazebrouck est engagée.
Les papillons blancs d'Hazebrouck
Travailleuse en situation de handicap dans un établissement et services d’aide par le travail (ESAT) de l'Unapei © Unapei

Il y a 20 ans, Les Papillons blancs d’Hazebrouck ont fait évoluer leurs pratiques pour passer de la logique d’offre de services aux personnes en situation de handicap à celle de l’exercice de droits et de choix individualisés.

Cette nouvelle approche s’est notamment déclinée dans le droit à un chez-soi accompagné, à un soutien à la mobilité et à la citoyenneté.

Ce combat nécessite une révision des pratiques de chacun.

Le droit de choisir son lieu de vie, ses loisirs, son maire et cela, quel que soit le handicap et sa sévérité, nécessite de favoriser l’autonomie et de développer l’humilité des accompagnateurs.

Nous avons créé des structures où la personne peut être chez elle dans un appartement autonome, quel que soit son degré d’autonomie, tel que le promeut le rapport Piveteau-Wolfrom. Le professionnel ne prescrit plus de solutions, mais soutient la personne au plus près, en s’appuyant sur ses capacités autour des cinq axes de la vie courante (hygiène, logement, vie citoyenne, travail, loisirs). Il mesure les freins à l’autonomie et ouvre un nouveau champ des possibles.

L’association sensibilise depuis 10 ans les services publics, en particulier en matière de transport. Les chauffeurs de bus deviennent des personnes-ressources qui accompagnent concrètement les personnes en difficulté.


Enfants et adultes en situation de handicap sont formés à se repérer dans la ville, à identifier le réseau et à utiliser les transports en commun.

Un vrai gain en termes de liberté de mouvement et en prise d’initiative.

Nous œuvrons aussi pour une citoyenneté effective, qui s’exprime par le droit à l’expression. Nous avons créé le mensuel Le Clin d’œil écrit par 150 journalistes en situation de handicap et en facile à lire et à comprendre1. Diffusé au sein des 35 associations de la région, il sera bientôt complété par une version en ligne.

Cette citoyenneté effective se traduit aussi dans le droit à l’interpellation qui accompagne le droit de vote. Nous organisons des séances publiques, ouvertes à tous et dans chaque quartier, pour interpeller les candidats sur les droits à l’accessibilité réelle, leur programme, leurs ambitions. Ces débats sont articulés avec la possibilité offerte d’un entraînement sur les modalités et le processus de vote.

  • 1. Cette méthode européenne permet une accessibilité des informations aux personnes déficientes intellectuelles.
Témoignage