Enjeux sociétaux

L'après M : le fast-social-food

Tribune Fonda N°253 - Travail social : faire réseaux - Mars 2022
Après M
Et Hannah Olivetti
Ovni dans le monde de la restauration rapide, L’Après M s’inscrit dans une démarche économique, sociale et solidaire. Cet ancien restaurant McDonald’s du quartier marseillais de Saint-Barthélemy est devenu durant le premier confinement un véritable acteur de proximité avec des distributions de colis alimentaires, l’organisation d’activités de soutien scolaire ou bien encore la création d’un jardin partagé.
L'après M : le fast-social-food
Distribution de colis alimentaires en 2020 à l'Après M, dans les quartiers Nord de Marseille, France. © Extrait du reportage dessiné de Malika Moine et Jan-Cyril Salemi pour solidarum.org, la base de connaissances de la Fondation Cognacq-Jay.
L'installation de McDonald's dans les quartiers populaires En 1992, Martine Aubry — alors ministre du Travail et de la Ville — a incité les entreprises à s’installer dans des zones à urbaniser en priorité (ZUP). C’est dans ce cadre qu’un restaurant McDonald’s s’est installé en 1992 à Marseille dans le quartier du grand Saint-Barthélemy. En échange d’aides publiques, l’entreprise s’engage à embaucher en contrat à durée indéterminée de jeunes habitants de son quartier d'implantation, sans qualification et à les faire monter en compétences. En 2018, le restaurant se déclare en faillite ...
La suite de cet article est réservée à nos abonnés

S'abonner c’est :

  • Avoir accès à tous les contenus de la Fonda
  • Soutenir l'action d'une association indépendante et engagée en faveur du monde associatif
Cas pratiques et initiatives