Enjeux sociétaux Associations et démocratie
Article réservé
aux abonnés

Déterminant institutionnel et invisibles de la santé : l'exemple des travailleuses du sexe

Tribune Fonda N°244 - Les invisibles de la santé - Décembre 2019
Chloé Le Gouëz
Chloé Le Gouëz
Et AIDES
Le déterminant institutionnel, c’est-à-dire le cadre légal qui régit les politiques en direction des travailleuses du sexe, produit des inégalités en matière d’accès à la santé aussi sûrement que d’autres déterminants sociaux. À l’inverse, des associations, comme Aides, plaident pour des politiques qui partent des besoins réels de ces personnes.
Lorsque sont étudiées les inégalités d’accès à la santé et de maintien dans le système de santé, les déterminants sociaux, économiques, géographiques, de genre et d’orientation sexuelle sont les plus souvent mobilisés, contrairement, parfois, au déterminant institutionnel. En matière de santé, le déterminant institutionnel peut être compris comme les effets du cadre légal de gouvernement des corps et des vies sur des populations cibles. Ce déterminant institutionnel fabrique malheureusement des « invisibles de la santé » dont les travailleuses du sexe sont un idéal-type à travers les lois ...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

S'abonner c’est :

  • Avoir accès à tous les contenus de la Fonda
  • Soutenir l'action d'une association indépendante et engagée en faveur du monde associatif
Les invisibles de la santé
Découvrez tous les articles de la tribune N°244

La Tribune Fonda n°244 aborde le thème des inégalités d'accès aux soins et à la santé.

Elle met en avant des combats menés par des acteurs du monde associatif, ainsi que leurs propositions et solutions pour promouvoir et développer un accès universel et inclusif à la santé.

 

La Fonda remercie ses grands partenaires