Enjeux sociétaux

Quand le travail social crève l'écran

Tribune Fonda N°253 - Travail social : faire réseaux - Mars 2022
Anna Maheu
Anna Maheu
Si certaines carrières sont des habituées des salles obscures, comme les professeurs des écoles ou les policiers, la myriade des métiers du médico-social en a longtemps été absente. Peu connues, peu représentées, ces professions qui tentent d’améliorer les conditions de vie des personnes et de les amener vers davantage d’autonomie ne manquent pourtant ni d’enjeux narratifs ni de rebondissements. Les films qui s’en saisissent dernièrement le prouvent.
Quand le travail social crève l'écran
Extrait Hors Normes, d'Olivier Nakache et Éric Toledano, 2019 © Gaumont
CATHERINE DENEUVE ET BENOÎT MAGIMEL Contenir une tête brûlée Jeune pris en charge dans un centre éducatif renforcé puis fermé (CER/CEF), Malory arrivera-t-il à cesser de foncer tête baissée dans un mur ? Cet adolescent enchaîne les 400 coups puis les affrontements avec toutes les figures d’autorité. Une juge des enfants et un éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) vont pourtant s’obstiner à lui tendre la main, dans une abnégation soulignée par le jeu des acteurs. La Tête haute, Emmanuelle Bercot, 2015. GILLES LELLOUCHE, CLOTHILDE MOLLET ET SANDRINE KIBERLAIN ...
La suite de cet article est réservée à nos abonnés

S'abonner c’est :

  • Avoir accès à tous les contenus de la Fonda
  • Soutenir l'action d'une association indépendante et engagée en faveur du monde associatif
Cas pratiques et initiatives