Innovation sociale

Projet en coopération - Corédaction d'un livre sur l'intelligence collective

Bastien Engelbach
Bastien Engelbach
Dans le cadre du programme Faire Ensemble 2030, la Fonda souhaite valoriser les coopérations pluri-acteurs qui sont mises en oeuvre. Cette fiche montre comment sept facilitatrices en intelligence collective ont "fait ensemble" pour rédiger un ouvrage sur cette thématique.
Projet en coopération - Corédaction d'un livre sur l'intelligence collective

Présentation

L’objectif de cet ouvrage est de diffuser au sein des organisations la culture et les outils de l’intelligence collective. Son déploiement permet d’améliorer la qualité des relations humaines, créer des conditions d’un travail émancipateur et apprenant, ainsi qu’imaginer des actions au service du projet commun.  

Parties prenantes  

  • 7 facilitatrices en intelligence collective
  • 1 éditeur : l'éditrice de collection, le comité éditorial, l'éditrice junion ("de suivi")

Zone géographique  

France entière

Résultats  

La particularité de ce livre est qu’il a été co-rédigé par 7 facilitatrices en intelligence collective aux profils divers, permettant ainsi de l’enrichir en termes d’expériences et d’outils.  

Cette écriture en intelligence collective a permis de mettre en lumière le processus et les temps clés de l'intelligence collective : réflexion - relation - production - action.

Ce processus n’est pas linéaire et notamment la relation est un élément qui est adressé tout au long du processus.

Chacune d’entre nous a été facilitatrice du processus à tour de rôle selon l’inspiration et l’envie et chacune d’entre nous étaient coresponsables du résultat. L’une d’entre nous Julia Kalfon à l’initiative du projet était la référente pour l’éditeur.   

Cette expérience inédite de l’intelligence collective en temps long via l’écriture d’un livre nous a fait expérimenter l’intelligence collective telle que nous nous efforçons de la faciliter pour les collectifs que nous accompagnons. Nous voulions écrire ce livre en intelligence collective par souci de cohérence : ne pas seulement promouvoir cette modalité de collaboration mais la vivre pour nos propres projets. Nous y avons retrouvé toutes les richesses et ressources pour la qualité de la relation et pour la pertinence de l’action.

RELATION

A la première rencontre pour former le collectif :

  • se dire, se raconter, exprimer ses désirs, ses envies, les raisons de l’engagement,
  • partager les talents et les compétences (le swot du projet en quelque sorte),
  • définir les règles de fonctionnement à partir des besoins des unes et des autres et des besoins du projet,
  • choisir les outils collaboratifs numériques.

A chaque nouvelle rencontre pour partager les questions et les émotions notamment par les temps d’inclusion et de déclusion.

Toutes les semaines dans le cadre du rendez-vous en visioconférence.  

Pendant la phase d’écriture pour se soutenir réciproquement.

Pendant la phase de relecture pour entretenir la dynamique du projet.

Du fait du confinement, nous n’avons pas encore pu prendre le temps de la célébration et de la capitalisation mais nous avons toutes cette étape en tête.

REFLEXION   

Plusieurs séances furent consacrées à la clarification et à la définition du périmètre du sujet :

  • pourquoi il était important de parler de cette forme de collaboration aujourd’hui,
  • ce que chacune mettait derrière ces mots,  
  • à qui allait s’adresser ce livre,
  • comment on pouvait s’approprier le format de la collection dans laquelle le livre s’inscrivait.

Entre chaque séance, chacune explorait le sujet à sa façon : l’une lisant la littérature parue ces dernières années, l’autre faisant des recherches sur les blogs et sites Internet traitant du sujet, l’autre encore rassemblant ses différentes expériences concrètes dans le domaine…

Un questionnaire à destination des cibles du livre a été adressé à notre réseau (50 répondants environ)  

PRODUCTION

Séances de partage et d’idéation

Des séances de brainstorming pour formaliser l’intention du livre, le plan et imaginer un nom à proposer à l’éditrice

Des séances de dialogue sur la base des propositions des unes et des autres : la boussole de l’intelligence collective, les personas, l’organisation des chapitres, …

Des séances d’écriture-relecture en direct.

ACTION

L’écriture à proprement parler

Notre phase de passage à l’action est le passage à l’écriture.  Après avoir testé l’écriture en temps collectif, nous avons choisi de partir sur une écriture individuelle avec relectures et échanges réciproques. Nous nous sommes réparti les chapitres du plan coconstruit ensemble.

Cette phase d’écriture qui s’est déroulée de mi-novembre à fin janvier a été une expérience de la solidarité, du doute, des pannes et des limites.  

Le temps de l’action s’est poursuivi jusqu’en mai avec les différentes phases de relecture des épreuves.  

Nous préparons actuellement un nouveau temps d’idéation et d’action avec la promotion du livre.  

Perspectives  

La date de sortie prévisionnelle est le 8 juillet 2020. La prochaine étape est la promotion du livre et le partage de cette expérience d’écriture.

L'enseignement ou problématique à caractère stratégique relatif à la mise en place de la coopération  

Nous avons appris durant cette expérience à quel point une fois que le groupe est construit et que chacun reconnaît les qualités de l’autre, une relation sincère se met en place qui permet au groupe de soulever des montagnes en restant solidaire et solide malgré les difficultés rencontrées dans l’action.

On apprend à s’appuyer sur les uns et les autres, puis à mobiliser les énergies en fonction des besoins. Chaque moment de l’intelligence collective est porté par le partage dans une dynamique du « Je » et du « Nous ». À chaque moment, le « Je » s’extériorise pour aller vers le « Nous ». Puis ce « Nous » contribue à nourrir le « Je » dans une dynamique infinie.

L’intelligence collective requiert un savoir-être, des savoir-faire et des outils mais c’est bien plus qu’une méthode de travail : c’est une nouvelle façon de manager. Un management qui valorise l’intuition et la relation, le plaisir, l’ouverture, la découverte. Il s’agit avant tout d’un état d’esprit, d’une autre vision du travail.

Cas pratiques et initiatives