Associations et démocratie

"Plan d'action en faveur du travail social et du développement social" Rapport des Etats Généraux du Travail Social

127
Collectif Pouvoir d'agir
A la demande du Conseil Supérieur du Travail Social, la Plateforme SPIsC (Séminaire pour la Promotion des Interventions Sociales et Communautaires) à présenté au ministère ( journée de travail de décembre dernier avec 80 participants) leur recherche-action sur le Travail Social et l'Intervention Communautaire qui fait donc l'objet d'une contribution du CSTS pour les États Généraux du Travail Social.
"Plan d'action en faveur du travail social et du développement social" Rapport des Etats Généraux du Travail Social

Cet article est issu de l'ancien site du collectif Pouvoir d'agir

 

Plan d'action en faveur du travail social et du développement social

Extrait de l'avant propos de ce rapport :

« On ne devient pas travailleur social par hasard. C’est la marque d’une envie d’être utile aux autres, de porter cette belle idée de solidarité sans laquelle nos sociétés perdraient leur âme. Vous faites vivre aussi nos valeurs républicaines de fraternité, en recomposant les liens familiaux, professionnels, amicaux de ceux que vous accompagnez ; d’égalité, en vous assurant que chacun de nos concitoyens ait accès à ses droits. Vous faites vivre, enfin, la citoyenneté, en reliant ceux que vous accompagnez à la vie de la cité. »

Manuel Valls, Premier ministre, le 02 septembre 2015 Ces valeurs sont celles qui animent depuis toujours le travail social et ses professionnels. Toutefois, le discours public sur la place du travail social au sein de la société a souvent varié. En 1982, Nicole Questiaux mettait en évidence le décalage entre la conception du VIè plan qui présentait le travail social comme « l’outil par excellence des transformations sociales », et la finalité assignée par le VIIè plan recentrant l’action sociale sur les plus marginalisés.

Entre force de progrès ou de réparation, Nicole Questiaux affirmait que c’est la place donnée à « l’usager » qui doit guider le sens du travail social. La loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 de rénovation de l’action sociale et médico-sociale1 en établit définitivement le principe : la mission de l’intervention sociale est de contribuer à la restauration de l’autonomie de l’usager dans son environnement."

Rapport