Innovation sociale Enjeux sociétaux

Projet en coopération - Programme pluri-acteurs Algérie Joussour

Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI)
Dans le cadre du programme Faire Ensemble 2030, la Fonda souhaite valoriser les coopérations pluri-acteurs qui sont mises en oeuvre. Cette fiche sur le programme Algérie-Joussour en est un exemple. Il s'agit d'une coopération entre territoires pour favoriser l'interconnaissance entre les jeunes.

Présentation  

Créé en 2007, le programme concerté pluri-acteurs Algérie Joussour soutient les projets concrets portés par ses membres pour agir ensemble pour l’enfance et avec la jeunesse, tels que « Vers un autre regard » (2019). Ce dernier est le fruit d’un partenariat entre différents acteurs (association, collectivités territoriales, université, jeunes, etc), afin de lutter contre les stéréotypes, préjugés et discriminations en milieu jeune. Pour ce faire, des ateliers ont été organisés avec les jeunes (enfants, collégiens, lycéens, étudiants) ainsi que des voyages entre la Moselle et Oran.  

Parties prenantes  

  • Comité français pour la solidarité internationale  
  • Association Bel Horizon
  • Comité Mosellan pour la Sauvegarde de l’Enfance
  • D14 Adolescence et des Adultes

Zone géographique  

  • Metz (France)
  • Oran (Algérie)

Résultats  

Ces échanges favorisent la déconstruction des représentations négatives et les préjugés qu’avaient les jeunes sur leur territoire, ainsi que la mise en réseau entre associations françaises et algériennes.  Ils rallient également des Mairies et les regards portés sur la jeunesse mais aussi sur « l’autre » évoluent. Cette démarche s’inscrit dans un partenariat équilibré et respectueux des singularités de chacun et fait donc évoluer les postures de coopération.  

Perspectives  

Actuellement, ce programme continue de soutenir cette démarche dans le cadre de deux autres projets : une visant à mettre en lumière la dynamique associative en Algérie, et une autre contribuant à valoriser l’engagement jeunes au profit du vivre ensemble en paix.  

Enseignement ou problématique à caractère stratégique relatif à la mise en place de la coopération

La prise de conscience, de part et d’autre, qu’en dépit de contextes et d’environnements culturels et sociaux différents, les enjeux relatifs à la lutte contre les discriminations et à la déconstruction des représentations constitue un enjeu commun sur les deux rives de la Méditerranée et, plus largement, au plan mondial.  

Le fait que le projet et la démarche soient totalement co-construits suppose une véritable écoute des contraintes de l’autre et garanti une maitrise totale des deux contextes territoriaux de la part des acteurs porteurs de l’initiative. Cette maitrise suppose une bonne connaissance des publics bénéficiaires, ce qui leur permet de répondre aux mieux aux besoins exprimés et de développer des gammes de services en totale adéquation avec les besoins de leurs publics cibles. Cette coopération, loin de s’inscrire dans une démarche de coopération déséquilibrée ou l’un ou l’autre des partenaires a une vision surplombante, se situe dans un échange véritable et totalement équilibré.   

L’échelle locale est une échelle qui permet l’éclosion d’un écosystème favorisant la mise en place ce type de coopération en mobilisant des acteurs de différentes natures (Universités, Municipalités, Associations, Services déconcentrés de l’Etat).  

Enfin, le fait que des jeunes algériens, garçons et filles, sensibilisent d’autres jeunes à la lutte contre les discriminations (notamment celles liées au genre) et que, par exemple, ils interviennent, en France, dans des collègues ou lycées voire à l’Université pour expliquer leur démarche permet à la démarche de gagner en légitimité. Les démarches reposant sur une parole de pairs à pairs permettent de gagner en efficience.  

Sites

https://www.cfsi.asso.fr/programme/enfance-et-jeunesse-algerie 

http://pcpalgerie.org/

Cas pratiques et initiatives