Un héritage minimum universel
Publié par L’équipe Fonda le 7 novembre 2017

Un héritage minimum universel

La tribune fonda n°235 - Le revenu universel : cartographie d’une controverse


PROPOSITION │Par Anthony Atkinson.



LE PROJET EN QUELQUES MOTS

Garantir à chacun, dès l’âge de 18 ans, l’obtention d’un capital librement utilisable.



BÉNÉFICIAIRES

Pour tous.



PRÉSENTATION

« Tout le monde ou presque est favorable à l’égalité des chances. Si c’est le cas, cela suppose une relative égalité face à l’héritage et les transmissions de patrimoine réalisé de son vivant. C’est pourquoi, je me prononce pour une dotation en capital. En soi, c’est une vieille idée. John Stuart Mill estimait en 1861 que l’Etat doit favoriser la répartition des richesses plutôt que leur concentration. Je propose que les recettes, issues de la taxation des héritages et de tous transferts de richesses, soient affectées à un fonds pour financer un héritage minimum universel, distribué à tous, à l’âge de 18 ans. L’héritage minimum permettrait de promouvoir l’égalité des chances. »



SOURCE

Anthony Atkinson, « Avons-nous oublié qui se cache derrière les chiffres de l’exclusion ? », Libération, 21/01/16




Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document