Synthèse atelier 1

Synthèse atelier 1 "Construire l’intérêt général sur les territoires"

NB : Les comptes-rendus du colloque ont été réalisés par la Fonda. Ils n’engagent donc que sa responsabilité et non celle des intervenants. Si vous constatez des infidélités au contenu des interventions, vous pouvez nous les signaler.

Rappel des objectifs de l’atelier

L’intérêt général est souvent évoqué par les élus et les associations, pour justifier leurs actions. Néanmoins, elles sont par nature fragmentées, soumises à des contraintes de temps, d’espace et de champs de compétences. L’éclatement de l’intervention publique comme de l’action associative les rend peu lisibles à l’aune de l’intérêt général.

Les propositions des participants de l’atelier

1) Formaliser les relations entre élus et associations

(par exemple à travers une Charte) et s’assurer de son application et évaluation (autorité politique forte ou indépendante telle médiateur)

2) Construire des projets interassociatifs sur le territoire autour de « biens communs concrets » (communautés d’intérêts ou communautés de projets)

A partir d’un projet mobilisateur autour d’un enjeu concret, sur une période de temps défini et avec des objectifs précis, inciter les acteurs associatifs à se rencontrer pour mutualiser leurs expériences et être force de proposition auprès des élus. Les maisons des associations sont des lieux de mise en réseau des initiatives.

3) Utiliser les nouvelles technologies

Comme ressource pour construire l’intérêt général, à travers des forums interassociatifs thématiques ou sectoriels (information, discussions, outils collaboratifs)

4) Créer une autorité indépendante

Pour réguler les relations entre élus et associations qui pourrait avoir plusieurs missions (suivi d’une charte, respect de l’intérêt général par les élus, équité dans l’attribution des moyens, etc.)

5) A partir d’un bien commun concret, tel que le développement durable, élaborer un diagnostic partagé et cartographier les ressources disponibles sur le territoire.

(Lieux, acteurs, équipements, services publics, etc) et dans le cadre de ce « bien commun concret », élaborer les objectifs et règles de débat et de prises de décision pour y parvenir partagés par les élus et acteurs associatifs.

6) Promouvoir les maisons des associations

Comme lieux-ressources, à la fois en termes de moyens mais surtout comme lieux de mise en réseau et de possible mutualisation entre les associations, de repérage et d’accompagnement des initiatives émergentes pour leur ouvrir l’accès à la parole et à l’espace public.

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?