Rencontre-débat :
Publié par L’équipe Fonda le 6 octobre 2016

Rencontre-débat : "La santé à l’heure du numérique"

Big data et réseaux sociaux peuvent-ils développer le pouvoir d’agir des patients ?

Mercredi 5 octobre 2016, la Fonda organisait une nouvelle rencontre-débat "Fond’après" au NUMA, à Paris, pour parler des liens entre numérique et santé.



"La santé à l’heure du numérique : big data et réseaux sociaux peuvent-ils développer le pouvoir d’agir des patients ?"
Pour répondre à cette question posée par la Fonda à l’occasion de sa nouvelle rencontre-débat Fond’après, organisée au NUMA à Paris, trois intervenants étaient réunis :

Les interventions ont chacune montré comment le numérique bouleverse la production de connaissance et les pratiques dans le domaine de la santé. Les réseaux sociaux permettent le développement des communautés de patients, qui échangent entre pairs et produisent un savoir profane, complémentaire au savoir des professionnels. Ils donnent un nouveau poids aux associations de patients militant pour le développement d’une démocratie sanitaire.


Le débat a fait surgir une problématique centrale : celle des nouvelles formes de production et d’exploitation des données de santé numérisées. L’accès à ces données, leur ouverture, pose l’enjeu de leur sécurisation et/ou de leur anonymisation. Cet enjeu a notamment été soulevé à propos du carnet de santé numérique, dont la conception pourrait permettre de mieux coordonner les parcours de soin et l’intervention des différents professionnels.


Il a également été question des usages possibles des données de santé pour favoriser le développement du pouvoir d’agir des individus sur la gestion de leur santé. Qu’il s’agisse des programmes de recherche ou des réflexions sur les usages de type "self data" (contribution des individus à la production et à l’exploitation des données selon des finalités qu’ils définissent), des données de santé extra-médicales sont désormais intégrées. Elles permettent d’élargir la compréhension de la santé à des déterminants liés au bien-être et à l’inscription des individus dans un espace social.


L’enjeu devient alors d’impliquer les individus dans la production des données de santé et de penser les usages qui en sont faits à partir de leurs besoins. Leur implication au sein de projets de recherches ouverts, orientés "solutions", pourrait notamment prendre la forme d’une contribution à la production de données nécessaires au développement de connaissances nouvelles sur leur maladie. Plus généralement, alors que de nombreux services de e-santé sont conçus sans partir des besoins des patients, la nécessité d’impliquer les usagers dans les dynamiques d’innovation technologique a été soulevée.

Pour en savoir plus :

  • Découvrez le dossier documentaire associé à l’événement
PDF - 226.5 ko
Dossier documentaire Fond’après "Santé et numérique" 05-10-2016
  • Revivez la rencontre-débat en intégralité :




Partager cet article

1 Message
  • La santé à l’heure du numérique
    Le 15 septembre 2016 à 16:04 , par Fleury
    Concernant dans les 2 sens par le sujet, aide médico psychologique, épileptique pharmaco résistante habitant une zone RURALE, le sujet est essentiel et primordial , ayant aussi eu le privilège de ne perdre ma grand mère maternelle qu’ à l’âge de 102 ans !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document