« Recherche-action-transmission » autour de l’UP’design et de l’économie circulaire créative
Publié par L’équipe Fonda le 4 juillet 2017

« Recherche-action-transmission » autour de l’UP’design et de l’économie circulaire créative

La tribune fonda n°234 - L’engagement associatif, source d’apprentissages

RETOUR D’EXPÉRIENCE │Par Prima Terra pour le collectif Révolution Sensible


Révolution Sensible est un mouvement d’art citoyen né en 2014 à Nantes et qui se diffuse aujourd’hui à Angers, Poitiers, Cognac, Limoges, Rennes, Saint-Ouen … et au-delà, permettant de créer ensemble autrement, pour réinventer l’économie locale.
C’est aussi une grappe d’entrepreneurs créateurs et lieux partagés dédiés à la création, formant alliance au service d’une des territoires créatifs et de vie.

La dynamique du collectif Révolution sensible s’articule autour de la démarche d’ « UP’design », au carrefour entre design, créativité et économie circulaire. L’UP Design est une posture de travail qui implique de créer des projets à l’échelle locale en considérant de manière globale la société et ses transformations (économiques, sociales, territoriales …) et en imaginant de nouvelles synergies et de nouvelles relations entre acteurs du territoire.



FORMER DES UP’DESIGNERS

La démarche de Révolution sensible s’inscrit dans une méthodologie de « recherche-action » (où l’action se nourrit d’une posture réflexive, prospective et a posteriori et vice versa) mais également dans une volonté de transmission, avec la mise en œuvre, notamment, de formations visant à développer chez les porteurs de projets une posture de citoyen-créateur-entrepreneur et à faciliter leurs démarches par le partage d’outils méthodologiques et la mise en réseaux des parties prenantes.

Révolution sensible articule ses travaux autour du « design pédagogique », domaine de recherche, de création et d’ingénierie pour « l’apprenance » en constituant un « espace hybride », à la fois physique et virtuel, permettant aux différents acteurs de partager leurs représentations, sociales, techniques... et de construire ensemble de nouveaux récits sociaux.

Par ailleurs, Révolution sensible participe à la constitution de « communs de la connaissance » à travers l’alimentation d’une plateforme trans-territoriale de ressources, outils, concepts, modèles et recueil de pratiques et expériences micro-locales.

Enfin, Révolution sensible favorise les croisements entre écosystèmes en tentant des rapprochements d’acteurs, projets et dynamiques collectives, notamment dans le domaine des paysages et de l’aménagement territorial (réseau PAYSAGE.S), des tiers-lieux (projet-manifeste de l’Obsidienne), de la maîtrise d’usage dans le bâtiment (Vie to B), etc.




LES GRANDES DIMENSIONS QUI STRUCTURENT LA DÉMARCHE D’ACCOMPAGNEMENT PROPOSÉE PAR RÉVOLUTION SENSIBLE

Les contenus d’apprentissage portent principalement sur les dimensions suivantes :

  • l’intelligence de l’innovation (écoles de pensée, processus, méthodes, outils), cherchant à expérimenter, comprendre et partager ces propres pratiques localisées ;
  • la coopération (dans l’esprit, les formes et les formats), cherchant à faire ensemble et à plusieurs plutôt que contre ;
  • le développement du local (notions de territoire, de reliance, de ressources et d’écosystème), renvoyant à une envie de construire avec et pour ce qui nous environne, au service d’un certain sentiment du local, sans entre-soi cependant ;
  • l’économie circulaire et créative (design, recyclage, matières), renvoyant à la volonté de se connecter et de se relier aux autres pour travailler ;
  • l’habitat (les formes et les possibles socio-économiques), renvoyant à la volonté d’ancrer leur activité et leur vie à une terre ;
  • la gouvernance (les partages du pouvoir et leurs formes socio-juridiques), car l’appréhension vient des difficultés de passer de valeurs partagées à des principes de fonctionnement opérants, révélateurs d’une pensée appliquée.


Les porteurs de projets accompagnés par Révolution sensible repartent avec une expérience d’instruction, d’éducation et d’ « apprenance ». Instruction, car cela leur donne des savoirs, modélisés à travers le processus permanent de recherche-action, d’éducation, car une part importante est donné aux savoir-faire opérationnels et techniques (gouverner, animer, partager, concevoir, gérer...) et d’ « apprenance », car il est observé majoritairement des "savoir-être ensemble" stimulés, dont les capacités de questionner, faire et partager avec d’autres se sont confortées. Nous sommes davantage ici sur une expérience de la créativité, à la fois individuelle, collective et sociale voire sociétale.


Une grande majorité d’entre-elles se font ensuite « ambassadrices » de la dynamique, en organisant à leur tour des temps collectifs et en essaimant la démarche et la posture de l’UP’design autour d’elles.





EN SAVOIR PLUS





Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document