Programme de travail 2013-2015
Publié par L’équipe Fonda le 30 août 2013

Programme de travail 2013-2015

adopté par l’assemblée générale du 28 mars 2013

1.Observer, analyser, comprendre

Une étude sur les freins et les moteurs de l’engagement bénévole
En partenariat avec le laboratoire CERLIS de l’Université Paris-Descartes et le service des associations du Crédit Mutuel, la Fonda participe à une étude qualitative sur les freins et les moteurs de l’engagement bénévole. Un questionnaire très complet a été mis au point et diffusé en ligne en décembre 2012. Le traitement des questionnaires sera fait par le Crédit Mutuel, et l’analyse par le CERLIS. La valorisation des conclusions de l’enquête sera prise en charge par les trois partenaires courant 2013, dans le cadre de restitutions écrites et orales.

Un groupe de travail sur la gouvernance associative
Pour aider les acteurs à se saisir de la question de la gouvernance associative, un groupe de travail a mis au point un outil d’autodiagnostic, sous forme d’un questionnaire en ligne. Avec cet outil, nous n’entendons pas donner les bonnes réponses mais poser les bonnes questions, indiquer quelques repères et accompagner les transformations à engager dans nos organisations. Une analyse des réponses à ce questionnaire sera effectuée courant 2013 pour en tirer des enseignements fiables.

Afin de répondre à la demande d’accompagnement issue du monde associatif, tout en tenant compte de notre mission et de de nos limites en termes de ressources humaines, nous développerons et mettrons à disposition en téléchargement libre un guide d’animation d’ateliers gouvernance.

Participation à un groupe de travail sur les modèles économiques associatifs
L’une des conclusions de l’atelier « Associations et économie » de l’Université d’automne 2011 soulignait l’importance d’aider les acteurs associatifs à penser leur modèle économique afin de l’adapter aux profondes mutations qui les percutent. Dans le cadre d’un groupe de travail piloté par le Rameau, la Fonda et d’autres acteurs (France Active, la CPCA, …) mettent en commun leur expertise pour élaborer un outil permettant aux responsables associatifs de se situer par rapport à une typologie de modèles économiques et d’identifier les leviers stratégiques à leur disposition pour le faire évoluer.

Un groupe de travail pour développer les relations entre associations et entreprises
Dès 2007, la Fonda s’est intéressée à la question des relations entre associations et entreprises. En 2012 nous avons relancé un groupe de travail sur le thème : « co-construire le bien commun entre associations et entreprises : mythe ou réalité ? ». Le groupe de travail a pour objectifs d’analyser les formes émergentes de partenariats, et dans une dynamique prospective, de qualifier les enjeux et les conditions de la coopération associations-entreprises au service du bien commun. Le fruit des travaux de ce groupe sera présenté dans une note de position et sera mis en débat lors de la prochaine Université d’automne 2013 de la Fonda.

Associations et médias
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a adopté, le 4 janvier 2011, le rapport de la Commission de réflexion sur l’accès des associations aux médias audiovisuels. Ce rapport énonce 10 propositions. Un groupe de réflexion « composé à parité de représentants de médias audiovisuels et d’associations pour favoriser une meilleure connaissance mutuelle et suivre les propositions présentées » a été mis en place. La Fonda participe à chacune de ses réunions.

Place des associations dans la construction d’une citoyenneté européenne
L’année 2013 a été désignée comme l’Année européenne des citoyens par la Commission européenne. Cette décision vise à mieux faire connaître les droits reconnus aux citoyens de l’Union par les textes européens. Or, la citoyenneté européenne ne peut se limiter à un statut juridique et doit nécessairement, pour dépasser le stade de « coquille vide », évoluer vers un sentiment d’appartenance et une adhésion politique à un projet collectif. Comment les associations peuvent-elles contribuer recréer le sentiment d’appartenance des citoyens à l’UE et les doter des outils politiques et juridiques pour peser sur l’avenir de l’Europe ?

La Fonda organisera le vendredi 14 juin 2013 un séminaire d’une demi-journée (de 9h à 13h) sur le thème « Associations et citoyenneté en Europe », organisé en partenariat avec la Maison de l’Europe de Paris et le think tank européen Pour la Solidarité.

Associations et démocratie : implication dans le collectif Pouvoir d’Agir
Pouvoir d’Agir, collectif qui a pour objet de lutter contre l’exclusion sociale et politique et de promouvoir une société participante est né sous l’impulsion de Jean-Pierre Worms, alors vice-président de la Fonda. Il est aujourd’hui constitué de dix-sept réseaux intervenant principalement dans les quartiers de la politique de la ville. L’expression « développement du pouvoir d’agir » est une traduction française d’empowerment. Ce dernier désigne à la fois un état (capacité d’exercer un pouvoir) et un processus (l’acquisition des capacités à exercer un pouvoir).

Le rôle de la Fonda est de nourrir les réflexions du collectif par des travaux ou recherches menés par la Fonda ou par l’un de ses partenaires.

Participation aux travaux de Vecam sur les biens communs
Plus qu’un concept, les biens communs constituent un cadre de pensée pour l’action. La planète secouée de crises – aux conséquences multiples économiques et sociales autant qu’écologiques… – ne peut se réduire à une lecture binaire : marché contre État. D’autres manières de penser le développement existent, des manières plus respectueuses à la fois des humains et de la planète, plus créatives que celles que nos structures représentatives historiques nous assignent, plus coopératives que compétitives. Faire société dans la situation actuelle passe, entre autres, par la promotion, la diversification et la défense des biens communs.
La Fonda contribuera à les identifier et mettra en œuvre un travail pédagogique sur ce que sont les biens communs, la différence avec le Bien commun, l’intérêt général.

Associations et monde académique
Les chercheurs enclins à se saisir du fait associatif, et plus largement de la construction collective de réponses à des enjeux de société sont plutôt rares. La statistique publique quant à elle, est très insuffisante. Notre objectif est d’intéresser le monde académique au fait associatif, en particulier dans sa contribution à la vitalité de notre société démocratique. Il s’agit également de recueillir les éclairages d’universitaires sur nos travaux. Pour ce faire, nous nous attacherons à élargir le réseau d’universitaires de la Fonda et à l’alimenter régulièrement des fruits de ses travaux, et à organiser un séminaire de recherche par an.

2.Poursuivre le projet Faire Ensemble 2020

Il s’agit doter les associations d’une vision et d’une stratégie qui permettent, au-delà de leur reconnaissance, de développer leur pouvoir d’agir et leur leadership dans le basculement sociétal que nous sommes en train de vivre.

Des séminaires de prospective
La Fonda a lancé en 2010 un exercice de prospective participative qui a conduit à la formulation de quatre scénarios pour l’avenir des associations à l’horizon 2020. Ils ont été mis en débat lors de l’Université d’Automne « Faire Ensemble 2020 » en 2011. Les participants ont ainsi pu prendre la mesure des évolutions possibles, prendre position sur des évolutions souhaitables et identifier leurs marges de manœuvre pour les atteindre.

La Fonda se propose de revisiter ces travaux en les confrontant aux analyses de huit experts de la prospective et de grands acteurs de l’économie sociale et solidaire. Organisés d’octobre 2012 à septembre 2013 les séminaires nous permettent d’identifier les tendances lourdes et émergentes sur le plan politique, économique, social et territorial, d’éclairer les mutations impactant le secteur associatif et d’analyser les comportements et dynamiques des autres acteurs de la société civile.

Séminaire de synthèse le 23 mai 2013 avec la participation de Fabienne Goux-Baudiment, Jacques de Courson et Vincent Pacini. Toute analyse prospective n’a guère d’intérêt si elle n’est pas assortie d’une stratégie. Ainsi, outre une présentation des tendances repérées lors des quatre séminaires et une réactualisation des quatre scénarios pour l’avenir des associations en 2020, ce séminaire introduira auprès des acteurs associatifs des outils pour passer d’une prospective exploratoire à une prospective stratégique, c’est-à-dire du « récit au projet ».

Séminaire méthodologique « du récit au projet »  : le 2 juillet 2013, Vincent Pacini, consultant spécialisé en prospective stratégique animera un séminaire dont l’objectif est d’outiller les responsables associatifs volontaires pour que la bascule entre « prospective exploratoire » et « stratégie » soit réussie.

Séminaire « du récit au projet »  : le 24 septembre 2013, les responsables associatifs qui auront travaillé leur stratégie durant l’été, seront invités à en faire part en séminaire, en vue de présentations dans le cadre de l’Université Faire Ensemble 2020.

Les séminaires reprendront en 2014 à un rythme trimestriel, avec pour objectif de permettre l’évaluation croisée des stratégies développées par les responsables associatifs.

Universités d’automne faire ensemble 2020
Au pessimisme ambiant, la Fonda croit possible d’opposer un « optimisme stratégique », dans lequel la créativité et la capacité d’organisation collective des associations occupent une place centrale. C’est dans cette dynamique que la Fonda accompagnera tout au long de l’année 2013, jusqu’à la prochaine université d’automne, l’élaboration collective de stratégies à l’horizon 2020.

L’Université d’automne 2013 se donne pour objectifs
- d’accompagner les acteurs associatifs désormais familiarisés avec la démarche prospective dans le passage de l’exploration à la stratégie ;
- d’élaborer, par-delà la diversité de leurs domaines d’intervention et de leurs objectifs, un langage stratégique commun ;
- de permettre le partage de stratégies de territoires ou de secteurs ;
- de rechercher la résonance d’autres parties-prenantes du secteur associatif : entreprises et syndicats, médias, acteurs publics, monde académique…

La préparation de l’Université d’automne 2013 consistera par conséquent à :
- actualiser les questions essentielles en insistant davantage sur le rôle des associations dans la société plutôt que sur les problématiques internes aux associations ;
- compléter et actualiser nos quatre scénarios à partir des séminaires de prospective, petits déjeuners débats, mais aussi en s’appuyant sur les démarches prospectives de nos partenaires ;
- soutenir les réseaux associatifs (à l’échelle de territoires et/ou de secteurs d’activité) dans la rédaction de leur stratégie pour 2020 ;
- préparer la rencontre et le dialogue avec les parties-prenantes du monde associatif : médias, entreprises et syndicats, pouvoirs publics, communauté universitaire.

A la suite de l’Université 2013, la Fonda se propose :
- de contribuer à l’analyse et à la diffusion des fruits des travaux collectifs de l’Université
- de continuer à accompagner les stratégies et les alliances, en jouant un rôle de plateforme où les acteurs pourront, dans le cadre de séminaires réguliers,
- d’actualiser leur vision des possibles et évaluer ensemble leurs avancées stratégiques pour atteindre le souhaitable.
L’université 2015 sera donc organisée autour de l’évaluation croisée des stratégies pour 2020 et de la restitution d’autres travaux de la Fonda.

3.Influer, faire connaître, témoigner

Notre stratégie de communication visera à mobiliser et inventer autant que de besoin tous les outils à notre disposition pour que les travaux de la Fonda touchent et soient appropriés par les responsables bénévoles et salariés du monde associatif mais aussi les décideurs des institutions publiques, du monde économique, universitaire, des médias, et plus globalement de la société civile, qui s’intéressent au fait associatif.

Ainsi, nous poursuivrons en 2013-2015 : nos interventions publiques, nos publications de notes d’éclairages, l’édition quatre n° par an de la Tribune Fonda, nos contributions écrites à différents périodiques, nos cycles annuels de petits- déjeuners débats, l’organisation de séminaires, de groupes de travail à Paris et en régions, sans oublier les Universités d’automne tous les deux ans.

Nous publierons en septembre 2013 un ouvrage co-écrit par 10 membres historiques de la Fonda à l’occasion son trentième anniversaire. Il témoignera de l’engagement de la Fonda, de ses adhérents et partenaires, pour valoriser et défendre la contribution essentielle des associations, dans leur grande diversité, à la construction d’une société démocratique en France et en Europe.
A l’heure où nous nous projetons en 2020, ce coup d’œil dans le rétroviseur viendra enrichir nos réflexions sur l’avenir du fait associatif.

Documents joints à cet article
Programme de travail - PDF - 500.5 ko

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?