Pour une économie circulaire créative
Publié par L’équipe Fonda le 18 avril 2017

Pour une économie circulaire créative

La tribune fonda n°233 - Les clés de l’innovation sociale

INITIATIVE │Révolution Sensible, par Prima Terra

Téléchargez l’article en PDF


Révolution Sensible est un mouvement d’art citoyen né en 2014 à Nantes et qui se diffuse aujourd’hui à Angers, Poitiers, Cognac, Limoges, Rennes, Saint-Ouen … et au-delà, permettant de créer ensemble autrement, pour réinventer l’économie locale.

C’est aussi une grappe d’entrepreneurs créateurs et lieux partagés dédiés à la création, formant alliance au service d’une des territoires créatifs et de vie.



POUR UNE ÉCONOMIE CIRCULAIRE CRÉATIVE


Ce dispositif de recherche-action-transmission, né en 2014 en régions Pays-de-la-Loire et en Poitou-Charentes. L’idée : rapprocher les acteurs des arts appliqués, de la gestion des déchets et du développement local, lors de temps et au sein de lieux de co-création autour de la valorisation des matières premières et secondaires.


À l’origine du projet, la rencontre entre un acteur de l’aménagement territorial et du développement local et un artiste-designer spécialisé en up’cycling partageant l’envie d’agir ensemble et d’impulser un démarche d’arts appliqués territorialisés.


Révolution sensible réunit une cinquantaine de structures, collectifs (Collectif Emergence ...), collectivités et institutions (Angers Loire Métropole, ville des Ponts de Cé, Fondation de France), grands groupes (VEOLIA par exemple) et lieux collectifs (Rive d’Arts, Centrale 7, L’Eschalou, CréaLab d’Angoulême...), sur l’ensemble du territoire national, sous la forme de partenariats conventionnés et informels, la seule condition étant la transparence, l’engagement dans l’économie circulaire créative et la coopération entre membres.


Cette dynamique transdisciplinaire, trans-sectorielle et trans-territoriale s’essaime aujourd’hui dans le monde francophone.



RENCONTRER + EXPÉRIMENTER + PARTAGER


La dynamique Révolution sensible a permis :

  • d’expérimenter et diffuser des modèles de coopérations économiques (expo - vente aux enchères, « décothèque », tiers-lieu de création, dispositif d’économie circulaire créative ...) ;
  • de créer un laboratoire d’arts appliqués interrégional associant des designers, des concepteurs, des artistes, des artisans, des développeurs, des consultants autour de projets d’expérimentations créatives d’up’cycling.
  • d’expérimenter une plate-forme web contributive dédiée au projet et les échanges sur les réseaux sociaux ;
  • de modéliser le processus méthodologique, les pratiques sociales, techniques et outils de l’up’design ou le design responsable et global, et d’en diffuser les principes par un ouvrage, une session pédagogique de type « université d’été » ;
  • de modéliser, produire et diffuser des réflexions sur l’économie circulaire créative, concept imaginé pour formaliser le processus et le paradigme en cours dans les arts appliqués ;
  • de modéliser, tester (avec l’aide de chercheurs en intelligence territoriale) et diffuser un set pédagogique « Fabrique ta Révolution Sensible » pour cartographier, analyser et animer son écosystème relationnel et « serviciel » sur un territoire.

« Pour moi, l’expérience de Révolution Sensible est l’occasion de s’initier à la pratique d’échanges sociaux et solidaires. »
Jérémie Koempgen, architecte diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts et Industries de Strasbourg.



UNE DYNAMIQUE QUI PORTE SES FRUITS


Révolution sensible est à l’origine de diverses manifestations autour de l’up’cycling :

  • une première vente aux enchères dédiée à l’up’cycling à La Baule (la première de France)
  • les premières masterclass de l’up’design pour l’habitat, en Charente
  • un « Parking Day » édition spéciale up’cycling
  • des expositions diverses (Journée régionale de l’économie circulaire, dans le cadre de la Troisième révolution industrielle et agricole en Pays-de-la-Loire, exposition « Un Meublé à p’Art », au Village d’Artistes de Rablay sur Layon …)
  • des conférences (Écossolies de Nantes, à la Maison des projets d’Angers, à l’Espace culturel Louis Vuitton à Paris…)



Photo de gauche : ©des-clics-prod.fr_Ambiance UP’Veolia / à droite : ©JKA-100Détours_Modulomeuble_Koempgen




Le collectif est invité en tant que designer global du Salon de la Création de Nantes depuis 2014 (village des innovations L’Expérience Pro[j]art, avec une participation au jury d’Ateliers d’Art de France).


Révolution sensible a édité un ouvrage collectif manifeste de l’économie circulaire créative, et la dynamique s’essaime par-delà les frontières françaises. Trois publications et conférences scientifiques d’ampleur européenne ont été réalisées depuis 2014 (IFREE Poitiers, EMF Poitiers, Cap Sciences Bordeaux)


Une cartographie interactive des ressources et acteurs territoriaux de la Révolution sensible est actuellement en cours de réalisation.



EN SAVOIR PLUS


Site internet : www.revolution-sensible.com

Découvrir le manifeste de la Révolution sensible




Documents joints à cet article
info document - PDF - 403.4 ko

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document