Peut-on encore rendre service gratuitement ?
Publié par Equipe Fonda le 24 mai 2017

Peut-on encore rendre service gratuitement ?

le 24 mai 2017 : intervention de Charlotte Debray dans l’émission "Du grain à moudre" sur France Culture : à écouter (ou réécouter) en podcast

Pour écouter en podcast

Prêter sa voiture, prendre des nouvelles de ses voisins... des services autrefois gratuits deviennent payants. Qu’est ce que cela dit de notre rapport à l’entraide ?

Faut-il nécessairement être rémunéré pour faire les courses de sa voisine ?

Faut-il nécessairement être rémunéré pour faire les courses de sa voisine ?• Crédits : BURGER / Phanie - AFP


Message reçu avant-hier dans ma boite mail : "Bonjour, Nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de Mon Super Voisin, nouvelle application d’entraide et de services entre particuliers fonctionnant sur un système de matching géo-localisé".
A ma place, vous auriez voulu en savoir plus. Ouvrons la pièce jointe : on y apprend que Mon Super Voisin est ‘’un formidable créateur de lien social’’, qu’il suffit de ‘’quelques minutes seulement’’ pour trouver la personne susceptible de vous aider à déménager, bricoler, garder vos enfants ; que ces services sont le plus souvent payants mais qu’’en cas de missions bénévoles, vous avez la possibilité d’offrir à votre Super Voisin un cadeau à choisir parmi les marques partenaires de l’application’’.

Ce genre d’initiative n’est pas isolé. On ne compte plus aujourd’hui les plateformes de "jobbing", autrement dit de services entre particuliers, qui transforment ce qui relevait autrefois du coup de main en activité lucrative.
Un phénomène qui ne se limite pas à la seule sphère individuelle. La Poste vient ainsi de généraliser un nouveau service : Veiller sur mes parents. Moyennant un abonnement forfaitaire, le facteur rend visite à votre vieux papa ou votre vieille maman, et prend quelques minutes pour discuter avec lui ou avec elle. Comme avant, sauf que désormais, c’est payant !

Liens

Sébastien Porte, Avec "expériences" AirBnb franchit-il un cap dans l’ubérisation de ses services ? (Télérama, 2017)
Xavier Renard, Les facteurs vont-ils aussi veiller les seniors ? (La Croix, 2017)
Nolwenn Le Blevennec, Controverse autour d’une appli pour aider les SDF (L’Obs, 2017)

Intervenants
Charlotte Debray : déléguée générale de La FONDA, think tank sur le milieu associatif
Arthur de Grave : rédacteur en chef de Ouishare Magazine
Maud Simmonet  : Sociologue, chargée de recherches au CNRS, directrice adjointe de l’IDHES-Nanterre
Marie Treppoz : Fondatrice de Welp, plateforme de services gratuits entre particuliers

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document