La place des associations dans les médias
Publié par L’équipe Fonda le 25 août 2015

La place des associations dans les médias

synthèse du petit-déjeuner débat du 16 mai 2013, avec la participation de Sylvie Faiderbe, DGA de Mutlimédia France Productions et d’Edith Arnoult-Brill membre de la commission associations au CSA, paru in La tribune fonda n° 219, septembre 2013

Fin 2010, le Premier ministre a demandé au Csa, en liaison avec le ministre de la Vie associative, de créer une commission de réflexion sur l’accès des associations aux médias audiovisuels. Cette commission était composée de membres du Csa, de trois représentants des pouvoirs publics et de treize personnalités qualifiées, parmi lesquelles Edith Arnoult-Brill. Cette commission a auditionné vingt-cinq représentants du monde associatif et des médias audiovisuels et recueilli seize contributions écrites.

PDF - 562.6 ko
Pour en savoir plus...

Elle a par ailleurs fait un état des lieux de la place occupée par les associations dans l’ensemble des programmes − toutes chaînes confondues − en 2009 et au premier semestre 2010. Enfin, à sa demande, l’Ina a réalisé un recensement des sujets traités dans les journaux télévisés de 20 heures des chaînes hertziennes en 2009. Sur la base de ces éléments, des propositions ont été formulées et remises au Premier ministre dans un rapport publié en janvier 2011.

La place des associations dans les médias audiovisuels
par Sylvie Faiderbe
Quelles relations le groupe France Télévisions entretient-il avec les associations ?
Le groupe France Télévisions est composé de cinq chaînes nationales et de deux réseaux, qui représentent 13 000 heures d’antenne par an, ainsi que de plusieurs sites Internet. Suite à la publication par le Csa du rapport sur l’accès des associations aux médias audiovisuels en janvier 2011, le groupe France Télévisions a réfléchi à la façon d’organiser les relations entre ses antennes et le monde associatif. Sous l’impulsion de son président Rémy Pflimlin, France Télévisions a créé un groupe de travail mixte − composé de représentants du monde associatif et de professionnels de la télévision − qui a défini des critères d’« éligibilité » pour faciliter l’accès des associations aux antennes, pour l’ensemble des programmes ne relevant pas de l’information. Constituée des journaux télévisés et des grands magazines d’information, l’information a déjà son propre code ; un journaliste a des droits et des devoirs et s’inscrit dans le respect de la charte des antennes de France Télévisions.
Pour lire la suite cliquer sur le document joint

Si vous souhaitez recevoir les articles de la Tribune Fonda dès leur parution, vous pouvez vous abonner ici.

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document