Le programme
Publié par L’équipe Fonda le 21 août 2014

Le programme "Grandir, vieillir" de la Fondation nationale de gérontologie

Témoignage de Martine Dorange, Fondation nationale de gérontologie

paru dans La tribune fonda n° 209, juin 2011

(Article à télécharger en fin de page)

Synthèse réalisée par Florence Grelet (Fonda). Les éventuelles erreurs d’interprétation n’engagent qu’elle et non les communiquants qui se sont exprimés lors de cette rencontre.

Dans le cadre du petit-déjeuner débat sur les relations intergénérationnelles le 6 avril 2011, Martine Dorange, chargée de recherche au sein de la Fondation nationale de gérontologie (Fng), a présenté le programme « Grandir Vieillir ». Nouveau champ d’activités à la fondation, ce secteur a vu le jour à l’occasion de l’Année européenne des personnes âgées et des relations entre générations, en 1993.

Pourquoi cet intitulé ? Il s’agit de promouvoir la découverte du parcours de vie : vieillir de la naissance à la mort, mais aussi grandir de la naissance à la mort.

L’objectif de ce programme est la transformation progressive des mentalités sur la perception du vieillissement et la place des personnes vieillissantes dans la société. Il aborde la question de « la vieillesse » non « en soi », mais à travers la dynamique du parcours de vie, de la naissance à la mort, afin de relier entre elles les différentes séquences de la vie, que la société a découpées. Cette démarche permet de relativiser chacune des étapes de l’existence. Elles ne peuvent être analysées qu’en lien avec ce qui précède et ce qui suit. Ce nouveau champ d’activités valorise la dynamique de la vie, avec ses chances et ses risques, différents selon les étapes de l’existence.

Afin d’améliorer la représentation du vieillissement dans nos sociétés des actions intergénérationnelles sont mises en place. Les enjeux sont individuels et collectifs, ces différentes initiatives :
– permettent de s’inscrire dans la succession des générations et d’avoir une bonne intégration dans le temps ;
– renforcent l’assise identitaire et l’élaboration de son futur : « je sais d’où je viens, je sais où je vais » ;
– favorisent les relations entre les générations et le vivre ensemble ;
donnent une autre représentation du vieillissement et de la vieillesse.

Deux activités sont organisées dans le cadre de ce programme, le prix Chronos et Lettre à…

Le prix Chronos
Le prix Chronos de littérature « Grandir, c’est vieillir. Vieillir, c’est grandir » vise à sensibiliser les jeunes au parcours de vie dans une optique dynamique, à les faire réfléchir sur la valeur de toutes les étapes du parcours de vie, à développer le goût de la lecture, à éduquer à la citoyenneté et au vivre ensemble.
Chaque année, depuis 1996, des romans et des albums qui traitent des thèmes du vieillissement, de la mort, des secrets de famille, de la transmission des savoirs ou des relations entre générations sont sélectionnés. Puis un jury de lecteurs (plus de 38 000 en 2010) de la maternelle au lycée travaille sur ces ouvrages. Chaque lecteur vote à bulletin secret. Un prix est remis par niveau de lecture (cinq niveaux). Des relations intergénérationnelles sont développées dans le cadre de cette action dans les écoles, les bibliothèques ou même les maisons de retraite.

Lettre à…
Lors d’évaluations de qualité dans les maisons de retraite, il est apparu que les personnes très âgées sont souvent « muettes » ou très silencieuses. En effet, l’expression personnelle a très peu de place en institution.
Pour encourager cette expression personnelle et développer la liberté d’expression, depuis 2001, le dispositif « Lettre à… » a été mis en place et 3 186 lettres sont parvenues à la Fng.

La lettre, écrite par une personne âgée sur un sujet qui lui tient à cœur, est ensuite soumise à un jury. Une centaine de ces lettres a été publiée dans un recueil nommé C’était hier et c’est demain : lettres d’anciens jeunes à de futurs vieux et une troupe de théâtre s’est emparée de certaines de ces lettres et les a mises en scène dans le spectacle Ça commence par une lettre (également disponible en Dvd).

On trouve comme autres activités de ce programme :
– un concours, en 1993, lancé auprès des conseils municipaux d’enfants et de jeunes adhérents à l’Anacej1, sur le thème général « Grandir, c’est vieillir. Vieillir, c’est grandir », leur permettant de faire un projet pour les vieilles personnes de leur commune. Plus de trente conseils ont participé à ce concours ;
– des études régulières auprès de publics d’âges variés pour évaluer leurs représentations du parcours de vie, et leurs éventuelles évolutions après un temps de sensibilisation à la problématique « Grandir, c’est vieillir. Vieillir, c’est grandir ». Avec pour débouché des publications et communications dans des colloques ou journées d’études ;
– des colloques organisés par la Fondation sur le thème, avec publications des actes : Grandir et vieillir, parlons-ans, Grandir & vieillir, le défi du 3e millénaire ;
– Grandir & vieillir : le parcours de vie. (Document comprenant des textes et un cd-rom).

Documents joints à cet article
Grandir, vieillir - PDF - 344.7 ko

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document