Associations et gouvernance : quel équilibre des pouvoirs dans les associations demain ?
Publié par L’équipe Fonda le 24 août 2015

Associations et gouvernance : quel équilibre des pouvoirs dans les associations demain ?

Travaux issus de l’université "Faire ensemble 2020", paru in La tribune fonda n° 214, juin 2012
PDF - 234.7 ko
Pour en savoir plus...

En deuxième position des sujets préoccupant les acteurs consultés dans le cadre de Faire ensemble 2020, la question de la gouvernance, et en particulier le partage du pouvoir au sein des associations fait partie des priorités à traiter pour l’avenir. « Implicitement, sinon explicitement, dit Jean-Pierre Worms, nous continuons à nous référer à des principes de gouvernance, hérités tant des institutions publiques que des entreprises privées, selon lesquels la légitimité du pouvoir de décision ne se partage pas : elle appartient exclusivement, dans le public, aux élus du peuple et, dans le privé, aux représentants des actionnaires. Nous savons tous que, dans les deux cas, il s’agit d’une fiction et que ne l’avoir pas reconnue ni traitée entraîne de graves dysfonctionnements et, à terme, une disqualification de la légitimité des décisions. Et pourtant il en va de même au sein du monde associatif ! »
Pour lire la suite cliquer sur le document joint

Si vous souhaitez recevoir les articles de la Tribune Fonda dès leur parution, vous pouvez vous abonner ici.

Partager cet article

Un message, un commentaire ?
Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document